Pianistes amateurs s’intéressant aux dojins, animes et autres jeux vidéos

Depuis quelques années, avec l’essor des sites de partage de vidéos à la youtube, on voit de plus en plus de musiciens amateurs se filmer et partager leurs prestations. Et le Japon n’échappe bien entendu pas à ce phénomène.

C’est au cas particulier des pianistes amateurs japonais que j’ai décidé de m’intéresser, mais pas n’importe quels pianistes amateurs, uniquement ceux qui se frottent aux musiques de dojins, d’animes, de jeux vidéos ou de vocaloid.

marasy

Marasy est un jeune pianiste originaire de Nagoya. Il s’agit très certainement du meilleur pianiste amateur que j’ai pu voir, qui joue avec une dextérité déconcertante. Sur chacune de ses vidéos apparait un petit singe rose en peluche qu’il met en scène. Il joue essentiellement des musiques de Touhou qu’il arrange lui même, mais il joue aussi des musiques de jeux vidéos, d’animes ou de vocaloid. Mais peut-on encore le qualifier de pianiste amateur dans la mesure ou il a publié déjà plusieurs albums d’adaptation Touhou?

pianoYN [ピアノワイエヌ]

Tout comme marasy, pianoYN est un pianiste qui ne se contente pas d’interpréter des morceaux, mais il fait lui même ses arrangements de grande qualité. Ce n’est pas pour rien que l’on peut retrouver les partitions de ses arrangement sur de nombreux sites. Il fait aussi pas mal de medley, ou les différents morceaux s’enchainent ou se mélangent tout naturellement. Je pense par exemple à ce remix entre Haruhi Suzumiya et Lucky Star. Lui n’a pas de mascotte particulière, par contre il aime se déguiser, et souvent en femme ^^ Ainsi quand il joue le thème de Super Mario, il est déguisé en princesse Peach.

Josh Agarrado

Josh Agarrado joue principalement des musiques d’animes, et « compose » chaque année un mix avec une dizaine de ses morceaux préferés. Il est aussi connu pour son site web très bien fourni en partitions d’animes en tout genre.

Izumi Tsuchiya

Izumi Tsuchiya est une professeur de piano, qui interprète principalement des morceaux du répertoire classique, ais il lui arrive aussi de jouer de temps en temps du Dragon Quest ou du Joe Hisaishi.

Remitan [れみたん]

Une autre jeune pianiste qui interprète du Touhou déguisée en Reimu Hakurei ♥. Elle joue aussi du Clannad ou du Dragon Quest.

Voilà donc pour quelques uns de ces pianistes amateurs. Il ne s’agit bien entendu pas d’une liste exhaustive, et il m’en reste très certainement de nombreux à découvrir, notamment sur nico nico douga. Pour les amateurs des musiques de Touhou au piano, je vous recommande cette chaîne youtube, très fournie en la matière.

Enfin plus anecdotique, je me suis acheté un vrai piano cette année (un Yamaha N1), et faire des vidéos dans ce style fait partie des nombreuses choses que j’aimerais bien faire. Donc pourquoi pas un jour des vidéos de moi en train de jouer du Touhou avec une peluche d’anguille derrière ^^

Piano Forest

pianoforest.jpg

Dans un souci permanent de coller à l’actualité, je vais parler de film d’animation Piano Forest. Réalisé en 2007 par Masayuki Kojima à qui l’on doit les séries Monster ou encore Master Keaton, le film nous raconte l’histoire de deux jeunes garçons dont la vie est guidée par le piano, mais que tout oppose. 

Le premier, Shuhei Amamiya, est un enfant de bonne famille, fils de pianiste professionnel et qui s’entraîne durement afin de devenir pianiste professionnel lui aussi. En cours de scolarité, il va devoir déménager en province afin de se rendre auprès de sa grand-mère qui ne se sent pas bien. Dans sa nouvelle classe se trouve Kai Ichinose, un garçon fougueux, souvent pris dans des bagarres, fils unique élevé par une . Mais malgré cela, il s’avère être un excellent pianiste, toutes les nuits depuis qu’il est petit, il se rend dans la forêt où se trouve un vieux piano à queue abandonné, et il y joue en pleine communion avec la forêt. Les deux garçons vont naturellement devenir amis.

Un soir, le professeur de musique de l’école Sosuke Ajino (qui est également ancien pianiste professionnel et ancien propriétaire du piano abandonné) entend le garçon jouer, il décide de le prendre sous son aile et de le présenter au concours régional de piano. Les deux amis vont alors se retrouver adversaires…

070619_piano_mori_newmain.jpg

Etant pas mal intéressé par le piano, je me suis naturellement jeté sur ce film. Le premier point positif est que tous les morceaux joués dans le film ont été enregistrés par le célèbre pianiste Vladimir Ashkenazy. Hélas on n’échappe pas au cliché du pianiste virtuose qui n’a jamais pris de cours, et qui par une simple écoute d’un morceau est capable de le rejouer instantanément à la perfection avec toutes les nuances. On y avait déjà eu le droit dans Nodame Cantabile. Mais bon ce n’est pas nouveau, et ce n’est pas propre au piano, on a la même chose dans Hikaru no go  avec le jeu de go par exemple. Cela dit c’est un détail et ce n’est pas très important. Par contre ce qui m’a un peu gêné au début, c’est le dessin des personnages qui est plutôt moyen. Mais cela reste globalement plutôt un bon film que je conseille.

Joe Hisaishi, live au Nippon Budokan

Budokan cover

J’ai fait l’achat récemment d’un concert de Joe Hisaishi de 2008 en Blu-Ray. Il s’agissait d’un concert hommage à l’ensemble de l’oeuvre commune Miyazaki-Hisaishi, dans la célèbre salle de concert Nippon Budokan, à l’occasion de leurs 25 ans de collaboration.Les concepteurs du spectacle ont vu les choses en grand, en très grand même puisqu’il y a sur scène un orchestre de 200 musiciens (le Japan Pilharmonic World Dream Orchestra) et pas moins de 800 choristes ! (enfants, hommes et femmes). L’orchestre est positionné au pied d’un écran géant qui diffuse en simultané des images des films de Miyazaki. Il y a aussi une fanfare de 160 licéens qui fait son apparition sur la musique de Laputa.
Joe Hisaishi quand à lui se trouve en position de chef d’orchestre, et passe de temps en temps au piano. Enfin des chanteurs ou chanteuses viennent parfois le rejoindre sur certains morceaux (de la chanteuse lyrique à la chanteuse de Jpop)hisaihi budokan liveLe concert est passionant et on ne s’ennuit pas une seule seconde grâce à la diversité des morceaux et des mises en scènes. Le concert est découpé en plusieurs morceaux, chacun correspondant à un film de Miyazaki.

Ce concert comportait pour moi plusieurs temps forts:

  • L’ensemble de la musique de Princesse Mononoke avec les Taiko (tambours japonais) qui font vibrer le caisson de basse, puis l’arrivée de la chanteuse lyrique soprano Masako Hayashi qui possède une voix magnifique.
  • La musique deo Porco Ross avec Joe Hisaishi au début seul au piano puis au fur et à mesure les trombones et les saxophones qui s’ajoutent, créant une atmosphère jazzy et intimiste dans cette salle aux proportions gigantesques..
  • La musique de Ponyo sur la falaise toujours aussi sublime, avec en plus le thème chanté par Nozomi Ohashi, la petite fille avec ses couettes qui fait le doublage de Ponyo en japonais.
  • La fameuse « promenade » de Totoro chantée avec les choeurs.
  • Le grondement de la foule qui s’amplifie quand la caméra filme vers la fin du concert Hayao Miyazaki assis aux premières loges qui vient rejoindre oe Hisaishi sur scène, et la poignée de main entre les deux hommes visiblement émus.

Si je devais donner un seul bémol, ça serait à propos de la fanfare des lycéens qui est certes réussie d’un point de vue visuel, mais musicalement beaucoup moins je trouve, mais c’est un détail, et sans doute cela est dû à une mauvaise prise de son.

Côté technique il n’y a rien à redire, l’image est très bonne et le son est de très bonne facture avec la présence de stéréo et de 5.1.

Juste pour l’anecdote, ce Blu-Ray n’existe pas en France et il faut donc le commander au Japon (heureusement il n’est pas zoné), et cela m’a donc côuté 53€ avec les frais de transport, et en supplément l’heureuse surprise de devoir payer 13€ de taxes pour la douane française… Mais bon malgré tout cela vaut largement le coup, si l’on est fan de Joe Hisaishi ou de Miyazaki.

Bref je vous recommande très chaudement l’achat de ce Blu-Ray !

Portrait: Hiromi Uehara, une pianiste exceptionelle

Hiromi Uehara est une pianiste de jazz japonaise que j’ai découvert par hasard il y a pas longtemps. Dès la première seconde elle a retenu mon attention. Bien sur ses cheveux en pétard, ses tenues … particulières, son énergie et sa bonne humeur y sont déjà pour quelque chose. Mais son jeu est également impressionant, notemment sur le morceau The Tom and Jerry Show qui lui permet de montrer toute sa virtuosité.
Hiromi Uehara est une pianiste précoce puisqu’elle a commencée ses premières leçons à l’âge de 5 ans, a débuté le jazz à 8 ans, et a joué avec l’orchestre philharmonique tchèque à 12 ans …
A vous dégouter du piano ^^

Concert de Ryuichi Sakamoto


J’ai assisté dimanche dernier à un concert de Ryuichi Sakamoto à l’espace Pierre Cardin à Paris.

Pour ceux qui ne le connaitraient pas, il s’agit d’un grand compositeur japonais de musiques de films, dont son plus grand succès est probablement le thème de Furyo.

Après un début plutôt moyen avec messages écologiques et ambiance Nature et découverts, la suite s’est avérée être bien plus intéressante, avec notamment un morceau que je trouve sublime: Happy end

Le principe du deuxième piano contrôlable par enregistrement de boucles est assez intéressant à voir en concert. Cela permet de faire des compositions assez originales.