Nouveau trailer du prochain Ghibli

Karigurashi no Arrietty (借りぐらしのアリエッティ) sera le prochain film du studio Ghibli (« La chapardeuse Arrietty » en français) L’histoire est une adaptation du roman Mary Norton « The Borrowers » et raconte une amitié entre la jeune Arrietty, pas plus haute qu’un pouce et un jeune garçon en convalescence chez une vieille dame. On pense bien sûr aussi aux Minipousses, dessin animé inspiré de la même oeuvre.

Bien que ce soit Miyazaki à l’initiative du projet, c’est Hiromasa YONEBAYASHI qui en est le réalisateur.

La bande son n’a pas été confiée à Joe Hisaishi mais à une jeune française Cécile Corbel.

Sortie prévue le 17 juillet prochain.

Pour plus de détails je vous recommande cet article de Mata-web.

Joe Hisaishi, live au Nippon Budokan

Budokan cover

J’ai fait l’achat récemment d’un concert de Joe Hisaishi de 2008 en Blu-Ray. Il s’agissait d’un concert hommage à l’ensemble de l’oeuvre commune Miyazaki-Hisaishi, dans la célèbre salle de concert Nippon Budokan, à l’occasion de leurs 25 ans de collaboration.Les concepteurs du spectacle ont vu les choses en grand, en très grand même puisqu’il y a sur scène un orchestre de 200 musiciens (le Japan Pilharmonic World Dream Orchestra) et pas moins de 800 choristes ! (enfants, hommes et femmes). L’orchestre est positionné au pied d’un écran géant qui diffuse en simultané des images des films de Miyazaki. Il y a aussi une fanfare de 160 licéens qui fait son apparition sur la musique de Laputa.
Joe Hisaishi quand à lui se trouve en position de chef d’orchestre, et passe de temps en temps au piano. Enfin des chanteurs ou chanteuses viennent parfois le rejoindre sur certains morceaux (de la chanteuse lyrique à la chanteuse de Jpop)hisaihi budokan liveLe concert est passionant et on ne s’ennuit pas une seule seconde grâce à la diversité des morceaux et des mises en scènes. Le concert est découpé en plusieurs morceaux, chacun correspondant à un film de Miyazaki.

Ce concert comportait pour moi plusieurs temps forts:

  • L’ensemble de la musique de Princesse Mononoke avec les Taiko (tambours japonais) qui font vibrer le caisson de basse, puis l’arrivée de la chanteuse lyrique soprano Masako Hayashi qui possède une voix magnifique.
  • La musique deo Porco Ross avec Joe Hisaishi au début seul au piano puis au fur et à mesure les trombones et les saxophones qui s’ajoutent, créant une atmosphère jazzy et intimiste dans cette salle aux proportions gigantesques..
  • La musique de Ponyo sur la falaise toujours aussi sublime, avec en plus le thème chanté par Nozomi Ohashi, la petite fille avec ses couettes qui fait le doublage de Ponyo en japonais.
  • La fameuse « promenade » de Totoro chantée avec les choeurs.
  • Le grondement de la foule qui s’amplifie quand la caméra filme vers la fin du concert Hayao Miyazaki assis aux premières loges qui vient rejoindre oe Hisaishi sur scène, et la poignée de main entre les deux hommes visiblement émus.

Si je devais donner un seul bémol, ça serait à propos de la fanfare des lycéens qui est certes réussie d’un point de vue visuel, mais musicalement beaucoup moins je trouve, mais c’est un détail, et sans doute cela est dû à une mauvaise prise de son.

Côté technique il n’y a rien à redire, l’image est très bonne et le son est de très bonne facture avec la présence de stéréo et de 5.1.

Juste pour l’anecdote, ce Blu-Ray n’existe pas en France et il faut donc le commander au Japon (heureusement il n’est pas zoné), et cela m’a donc côuté 53€ avec les frais de transport, et en supplément l’heureuse surprise de devoir payer 13€ de taxes pour la douane française… Mais bon malgré tout cela vaut largement le coup, si l’on est fan de Joe Hisaishi ou de Miyazaki.

Bref je vous recommande très chaudement l’achat de ce Blu-Ray !