Concert de Chihiro Yamanaka

Hier soir avait lieu au club de jazz Sunset le concert de la pianiste Chihiro Yamanaka, accompagnée d’un batteur et d’un contrebassiste (trio fréquent en jazz). J’y suis allé sans grande conviction, n’étant pas spécialement un amateur de jazz, plus par curiosité qu’autre chose. C’était ma première fois dans un club de jazz.

Lire la suite

Instants magiques de concerts #1 – Gackt

J’inaugure cette rubrique pour partager des moments de concerts magiques, vécus ou non. Deux concerts particuliers m’ont donné l’envie de créer cette rubrique. Le premier est le concert « The Sixth Day & Seventh Night » de Gackt.

Gackt-MUSIQ2.jpg

Pas la peine de trop présenter Gackt j’imagine. En deux mots, il s’agit d’un artiste complet: chanteur, compositeur, instrumentiste (piano, guitare, violon, shamisen). Il est en général très talentueux dans tout ce qu’il entreprend, est perfectionniste, et pour couronner le tout il est beau gosse (insupportable ^^)

Ce concert date de 2004, et comporte de nombreux moments d’anthologie.

Comme dans chacune de ses tournées, le concert commence par une introduction en vidéo d’une dizaine de minutes, très cinématographique où il se met en scène dans un délire mégalo.

Commence ensuite le concert.

gackt_intro.jpg

La lumière s’allume, Gackt est assis en tailleur en milieu de scène, en costume traditionnel japonais, et avec un shamisen en main. Derrière lui se trouve un énorme taiko (tambour japonais), actionné par deux personnes. Tout autour de lui s’agitent des danseurs avec perruques et masques inquiétants. Gackt commence alors à jouer au shamisen  (accompagné de deux acolytes et du taiko) une mélodie entêtante, presque tribale. Il s’agit de Utakata no Yume.

Le concert se poursuit alors avec Oasis et Secret Garden au visuel toujours très présent. Mais c’est réellement la chanson suivant qui a retenu mon attention et qui m’a beaucoup marqué, à savoir Lu:na.

La puissance scénique de cette chanson est exceptionnelle et Gackt l’exploite au maximum avec cette mise en scène spectaculaire. Debout en milieu de scène, il porte un masque inquiétant sur l’épaule gauche et un katana dans la main droite. Autour de lui se trouvent des créatures étranges voûtées, armées de sabres, et dansant de manière coordonnée.  Puis d’un seul coup, il sort le katana de son étui et commence à entamer un combat contre les créatures. La chorégraphie est assez spectaculaire avec des mouvements complexes et des bruitages de sabres. La foule est en délire et hurle! Puis tout à coup il met son masque et disparaît. Quelques instants plus tard les projecteurs se braquent en bout de scène où il apparaît d’un seul coup, effectuant d’étranges mouvements. Puis il disparaît à nouveau, et réapparait quelques secondes plus tard à l’autre bout de la scène. Pendant ce temps la musique colle parfaitement à l’instant et est dans un état de semi-pause. Enfin d’un seul coup il réapparaît en milieu de scène propulsé en l’air par une sorte d’ascenseur-catapulte. Et il reprend le morceau dans un final endiablé, de nouveau entouré de ces créatures.

Un grand moment de concert pour moi, avec une ambiance vraiment exceptionnelle.
La suite du concert est largement au niveau avec d’autres passages mémorables, comme avec « Last Song » au piano, dans une atmosphère intimiste, et durant laquelle le temps semble figé.
Bref même si vous n’êtes pas un fans inconditionnel de Gackt (ce qui est mon cas), je vous recommande chaleureusement ce concert, que l’on peut trouver en DVD.

live_tour_2004_the_sixth_day_sevent.jpg

Tracklist:
01. Utaka no Yume
02. Oasis
03. Secret garden
04. Lu:na
05. Mizérable
06. Seki-Ray
07. Last song
08. Kimi ga Matteiru Kara
09. Mind forest
10. U+K
11. Vanilla
12. Kimi ga Oikaketa Yume
13. Another world
14. Kimi no Tame ni Dekiru koto
15. Sakai ~Story~