Après l’ascension du mont Taishan par l’escalier interminable, à la Saint Seiya, nous voici finalement au sommet, où se trouve quelques constructions.

La plupart de ces maisons sont des restaurants ou des boutiques de souvenirs/snacks. Mais le plus intéressant se trouve un peu plus loin.

Le chemin à flanc de montagne se poursuit. Malheureusement pour moi le temps est assez brumeux.

On devine quelques montagnes au loin, à la manière d’une estampe. Cela laisse la place à l’imagination.

Quelques escaliers. Rien de trop méchant vu tout ce que j’ai dû faire auparavant.

Il commence à y avoir des vues assez jolies, avec un petit temple en premier plan, et une esquisse de montagnes au loin dans la brume.

Nous arrivons finalement au temple de l’aube bleue 碧霞祠, un temple taoïste, dédié à la déesse Bixia. Comment? Vous ne connaissez pas la déesse Bixia? Moi non plus.

On retrouve souvent en Chine ce genre de toitures représentation une sorte de procession, avec un homme montant un phoenix (ou un coq), suivi de créatures mythiques puis un dragon en queue de procession. Pour plus d’explications, vous pouvez lire cet article.

Le dragon, un grand classique en Chine.

En sortant du temple, on a un joli point de vue sur les toitures.

Puis nous arrivons à un lieu assez emblématique de la montagne, avec ces rochers qui comportent des inscriptions qui ont été rajoutées à chaque dynastie. Sur le flanc droite, il y a des inscriptions datant de la dynastie Tang (700).

Au sommet de la montagne se trouve une station météo. Pour ma part je trouve plutôt que ça ressemble à un repère de vilains dans James Bond.

Cette vue d’ensemble vous donne un petit aperçu de tout ce que l’on trouve au sommet de la montagne. Beaucoup de choses à voir.

Encore une inscription célèbre.

Quelques jolies vues.

Un dernier petit temple, où l’on consume de l’encens coloré.

Malheureusement nous n’avons pas pu tout visiter, comme il commençait à se faire tard.

Et là vous vous demandez peut-être comment on va faire pour redescendre? En réalité il y a un téléphérique qui emmène jusqu’ici. Le seul souci, c’est qu’il est un peu loin (au fond à gauche sur la photo), et il ferme d’ici 10 minutes!

C’est donc au pas de course que nous arrivons au téléphérique et que nous empruntons une des toutes dernières cabines, à peu près une minute avant la fermeture. Ouf!

Voilà donc pour cette ascension du mont Taishan, une expérience très intéressante que je vous recommande, si vous passez dans le coin, et que vous avez une certaine condition physique. Non pas que ce soit un truc d’athlète, mais c’est quand même assez fatigant. En tout cas pour ma part, ça restera quelque chose dont je me souviendrai!


2 commentaires

kynchan · 11 juin 2018 à 12 h 22 min

Dommage pour la brume en effet mais ce sont de magnifiques paysages ;)

    Laurent · 15 juin 2018 à 22 h 56 min

    Merci :) Peut-être que c’était salutaire, parce que s’il avait fait chaud et beau, peut-être je ne serais jamais arrivé au sommet ^^

Laisser un commentaire