Busan – Un temple en bord de mer

DSC_1858

Aujourd’hui, direction le bord de mer pour une visite du temple bouddhiste Haedong Yonggung. Ce dernier se trouve au nord-est de Busan, le long d’une côte escarpée. Il est assez ancien puisqu’il a été construit pour la première fois en 1376, puis reconstruit en 1970. Pour y aller, ce n’est pas très simple, il faut prendre un bus dont tous les arrêts sont signalés en coréen uniquement (merci le gps ♥), qui marque l’arrêt à côté d’un centre commercial perdu au milieu de nulle part. Ensuite il y a une bonne demi-heure à marcher pour rejoindre l’entrée du temple.

DSC_1824

Quelques stands de nourriture et d’artisanat local plus loin, on arrive devant une petite pagode de protection contre les accidents de la route, qui marque l’entrée du temple. Je ne conduis pas trop, alors je ne m’éternise pas. J’aurais été bien plus intéressé par une pagode de protection contre les tombés de téléphone.

DSC_1825

Puis on emprunte un escalier qui descend, en passant à travers un portique de dragons dorés. Intimidant, mais si je suis venu jusqu’ici ce n’est pas pour faire demi-tour.

DSC_1826

Je descends le long de cet escalier, bordé de bambous et de lanternes de pierres, ne sachant pas trop à quoi m’attendre.

DSC_1830

Et paf, une vue du temple! Drôle d’idée de construire un temple sur des rochers en bord de mer.

DSC_1828

Puis une très jolie vue sur la côte escarpée.

DSC_1842

On peut se balader un peu sur les rochers, pour profiter un peu de la vue sur la mer.

DSC_1841

La mer est relativement calme en cette belle journée ensoleillée, mais on ressent malgré tout sa puissance.

DSC_1831

Pour veiller sur ce beau monde, un bouddha doré est en train de méditer tout en surveillant d’un œil ses bouteilles de soju (alcool coréen)

DSC_1832  D’ici on a encore une plus jolie vue sur le temple dans son ensemble.

DSC_1860

Je me rends maintenant dans l’enceinte du temple où se trouve un dragon! Celui-ci porte une orbe du nom de Yeo-ui-ju (여의주) dans l’une de ses griffes. Cela veut dire qu’il possède les capacités d’omnipotence et de création.

DSC_1844

Puis je suis accueilli par deux petits cochons souriants. On dirait deux grosses tirelires. Si elles étaient pleines je pense que le temple n’aurait pas de problème de financement.

DSC_1845

Un peu plus loin dans les rochers, ce sont des dizaines de petits moines qui me font face. Certains sont un peu dissipés et montrent leurs ventres ou leurs fesses.DSC_1849

Pendant que d’autres sont plus studieux et écoutent attentivement le professeur.DSC_1852

Et encore un autre dragon! Cette fois-ci en peinture. Mais pourquoi autant de dragons me demandez-vous? Et bien tout simplement car le dragon est un animal mythique associé à l’agriculture et à l’eau. Les dragons coréens habitent généralement les fleuves, les lacs, ou les océans. Et accessoirement j’ai oublié de vous le dire, mais en fait le nom du temple signifie temple du dragon.DSC_1853

Un peu plus haut, on a une vue plongeante sur le temple. A côté du temple se trouve un centre de recherches sur la pêche.

DSC_1854

Du haut de la colline, la grande déesse bouddhiste de la mer Haesu Gwaneum Daebul veille. On raconte que le simple fait de répéter son nom plusieurs fois aiderait à accomplir son but.DSC_1861

Et voilà pour la visite du temple. Mais ce n’est pas encore fini, car j’ai voulu prolonger un peu la ballade en marchant un peu le long de la mer.

DSC_1862

Après être passé au milieu de plusieurs petites exploitations agricoles, et évité un chien de mauvais poil, je finis par atteindre un minuscule port de pêche, dans un petit village.

DSC_1863

Des filets, cordes et autres accessoires de pêches sont entreposés à l’air libre.

DSC_1865

Et des petits bateaux de pêche attendent leur propriétaire pour repartir en mer.

DSC_1866Et voilà pour aujourd’hui, direction l’arrêt de bus le plus proche, et retour à Busan pour de nouvelles aventures! (et oui ce n’est toujours pas fini pour Busan!)

2 réflexions au sujet de « Busan – Un temple en bord de mer »

  1. Super, ce reportage! Nous n’etions pas allés à Busan, réservant cette ville à un future voyage. Voila encore une raison de plus d’y aller. Pour les bus, nous avons toujours présenté au chauffeur un papier avec le nom de la destination écrit en Coréen, ça n’a jamais manqué, il nous a prévenu quand nous devions descendre. Les Coréens sont vraiment accueillants, et ils prennent leur boulot au sérieux. C’est ce qui rend lq Corée si facile, si agréable à visiter. Bravo pour les photos de petits bouddhas, j’adore en vrai… et en photo! J’attends le prochain reportage avec impatience. Merci de nous faire voyager

  2. Effectivement, c’est une bonne solution pour le bus! C’est toujours un peu le stress quand on ne sait pas où descendre. Au Japon je m’en sors un peu mieux car je parle un peu japonais et il y a plus souvent les noms en anglais, mais en Corée c’est un peu compliqué. Sinon oui, je vous recommande d’aller faire un tour à Busan, c’est assez sympa :)

Laisser un commentaire