Busan – marché aux poissons de Jagalchi

DSC_1435Impossible de parler de Busan sans évoquer le marché aux poissons de Jagalchi, le plus grand et le plus célèbre de Corée! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours aimé me balader dans les marchés aux poissons, ou les marchés en général. Il y règne toujours une atmosphère particulière, et on y voit toujours pleins de trucs intéressants. Et celui-ci ne déroge pas à la règle. Poissons, poulpes, crustacés, mollusques bizarroïdes… on y trouve de tout!

DSC_1436 Une grande partie du marché se situe en extérieur, dans une rue étroite où se succèdent des dizaines et des dizaines de stands de poissons. Les poissons tout frais sont présentés à l’air libre sur des étals ou des caisses en plastique.

DSC_1437 Certains stands ont carrément des aquariums pour garder leurs poissons le plus frais possible. Le bac rouge sur la droite est rempli de centaines d’anguilles. J’aime bien les anguilles, mais là c’est un peu dégoutant.DSC_1443Des poissons, encore des poissons…

DSC_1446

Le marché de Jagalchi, c’est un peu le royaume des Ajumma. Les Ajumma ce sont les femmes d’un certain âge, que l’on peut reconnaître par plusieurs critères:

  • le port d’un casquette avec une immense visière
  • les cheveux permanentés
  • le port de pantalons amples de toutes les couleurs, généralement avec des fleurs
  • la démarche avec les jambes écartées, le dos un peu courbé

DSC_1484D’ailleurs on trouve ici tout ce qui faut pour s’épanouir en tant qu’Ajumma. Après coup je regrette de ne pas avoir ramené une casquette, c’est un peu la classe quand même.

DSC_1454Voilà un exemple typique d’Ajumma :)

DSC_1455Mais bon retournons à nos poissons. Pour faire vos soupes ou je ne sais trop quoi, vous pouvez aussi acheter du poisson séché.

DSC_1457

Ou sinon du poisson cuit sur place, pour un petit repas sur le pouce.

DSC_1471Oui, vraiment, il y a de tout. Même des crabes géants qui cherchent à se faire la malle.

DSC_1458 Ou des genres de palourdes géantes.

DSC_1461Certaines tirent la langue, protestation ultime face à l’injustice de leur sort.

DSC_1468Un genre de fugu puis des calamars.

DSC_1462Ces mamies manient le couteau à la perfection, à mon avis mieux vaut ne pas trop les embêter!  DSC_1466Je continue de déambuler au milieu des stands.

DSC_1469Tiens, des coquillages. Un genre de bulot.

DSC_1470   DSC_1473Des poulpes! Ceux-là sont beaucoup trop gros, mais il est courant de manger les plus petits encore vivants, une drôle d’expérience! Si vous voulez voir ce que ça donne, je vous recommande cette vidéo.

DSC_1475Des parasols multicolores recouvrent les allées, peut-être pour préserver une certaine fraicheur en faisant de l’ombre, ou alors protéger de la pluie.

DSC_1476Des poissons sabres argentés. J’en avais encore jamais vu.

DSC_1477Toujours plus de couleurs! On dirait une publicité pour Kodachrome.

DSC_1478L’heure du déjeuner approchant, certains se mettent bien. Ce vendeur par exemple s’est préparé un plateau repas plutôt sympathique! Quelques sashimis en plus, et on a le repas parfait.

DSC_1481Du jaune, du rouge, de l’argenté, il y en a pour tous les goûts.   DSC_1485Vous pouvez même acheter votre plateau de fruits de mer tout prêt. D’ailleurs voilà justement les petits poulpes dont je parlais plus tôt.  DSC_1488 DSC_1489Un peu plus loin se trouve le port de Busan, où quelques gros bateaux de pêche sont amarrés. Contrairement à la veille, ici on est plus dans le bateau de pêche industrielle.

DSC_1491Puis j’arrive au marché couvert. Encore des kilomètres d’allées, avec des aquariums dans tous les sens. Des poissons sautent et parfois s’échappent des aquariums. Il faut faire attention en marchant car on risque à tout moment de se faire arroser.

DSC_1482Encore des coquillages, et des trucs bizarroïdes…

DSC_1492Et là je tombe sur le truc le plus répugnant que j’ai jamais vu, une sorte de grosse limace qui se convulsionne. On l’appelle le « penis fish », je vous laisse deviner pourquoi… On le mange cru avec du sel et de l’huile de sésame. Hum, je passe mon tour…

DSC_1493Et après le penis fish…

DSC_1500Décidément la nature est pleine de surprises!

Oursins, coquilles Saint-Jacques, crevettes, petits poulpes…

DSC_1497Je continue de ma balader.

DSC_1495

Tiens des crabes et des homards.

DSC_1496  Un vrai panier de crabes ici.DSC_1498Encore une petite bizarrerie, on appelle ça le maracas. Non sans rire je n’ai aucune idée de ce que c’est. Un animal? Un végétal?

DSC_1504

A l’étage supérieur, c’est l’heure de la dégustation, et toutes les tables sont prises d’assaut. Pas une place de disponible. Faut dire qu’on peut directement y consommer tous les produits frais. Pratique!

DSC_1505Et voilà pour cette visite du marché de Jagalchi! J’espère que j’ai réussi à vous faire vivre un peu l’atmosphère de ce lieu. A bientôt pour de nouvelles aventures à Busan.

3 réflexions au sujet de « Busan – marché aux poissons de Jagalchi »

  1. Tres sympath cette visite, et ça me donne une bonne raison de venir à Busan. Les penis fisch, je croyais que c’étaient des concombres de mer. Une femme m’en a proposé sur le marché au poisson de Sokcho, mais comme je ne savais trop comment les manger, j’ai refusé bêtement, je m’en veux encore! Merci pour le blog plein de bonnes idées et de phtos sympaths.

  2. Ping : Busan – Street Food | Unagi desu!

Laisser un commentaire