Festival de couleurs à Takao

IMG_6918En cette période de début de printemps où sur les blogs, twitters, facebook fleurissent des millions de photos de cerisiers en fleurs, j’ai voulu revenir sur une saison toute aussi spectaculaire au Japon, l’automne! Nous nous trouvons donc à Kyôto, début novembre 2014.

Alors que je me balade tranquillement dans les rues de Kyoto, un homme surgit derrière moi, m’immobilise, me couvre la bouche avec sa main, puis me souffle à l’oreille: « Veux-tu connaître le secret de la vallée perdue de Takao? J’ai entendu dire que là-bas les montagnes sont recouvertes d’arbres de toutes les couleurs, qu’une rivière d’eau limpide coule au cœur de la vallée, que la mousse recouvre chaque pierre, et que l’on peut entendre le souffle des kami bruisser dans les feuillages. ». Puis aussi vite qu’il est apparu, l’étrange personnage s’échappe au loin, laissant apercevoir un chapeau de moine…


IMG_6858C’est donc curieux de découvrir cet endroit que je me rends à Takao. Un bus au départ de Kyoto m’amène à bon port après environ une heure de trajet. Je débarque donc au milieu des montagnes, en pleine nature, à proximité du temple Kozanji.
IMG_6860Japon oblige, on doit se déchausser, et c’est pieds nus sur des planches de bois glacées, que l’on se balade dans les différents pavillons du temple.

IMG_6868Heureusement le temps est magnifique, et le soleil vient réchauffer les esprits… et les pieds.
IMG_6869Le Kozanji est célèbre pour abriter ce qui est considéré comme le premier manga: une satire de la cour de l’époque Heian avec des animaux.
IMG_6870En regardant ces dessins, j’ai l’impression de retourner un peu en enfance. A l’époque j’avais un livre avec les fables de La Fontaine, illustrées par des dessins du même genre.
IMG_6875Ici en tant qu’humain on se sent tout petit, on est clairement dans le royaume de la nature, au milieu de tous ces arbres, ces mousses, ces écorces, ces insectes… Autant j’ai horreur des araignées, mais les gros insectes, je trouve ça assez fascinant.
IMG_6879Même les constructions humaines ne font qu’un avec la nature. C’est une totale harmonie.
IMG_6880Mes premières feuilles d’érable rougeâtres!
IMG_6885Je continue ma visite dans ce cadre paisible. En temps que parisien habitué au bitume, je redécouvre le plaisir simple de marcher sur un tapis de feuilles mortes.
IMG_6888Les arbres qui m’entourent sont sans doute plus âgés que moi.
IMG_6889Je me trouve toujours dans l’enceinte du temple, et pourtant j’ai l’impression d’être en pleine forêt.
IMG_6890Une forêt bien vivante, où l’on s’attendrait à tomber nez-à-nez avec des créatures folkloriques japonaises. Si vous ne connaissez pas les animes Natsume Yuujinchou ou Mushishi, je vous les recommande fortement. On est clairement dans ce type d’ambiance, avec des créatures mystérieuses qui peuplent les forêts.
IMG_6891Mes voyages au Japon m’ont appris à apprécier et contempler les choses simples. Ce n’est que de la mousse éclairée par le soleil, mais pourtant je trouve cela magnifique
IMG_6895De même que cette écorce d’arbre…
IMG_6900…ou cette lanterne en pierre recouverte de mousse. Tout simplement magnifique.
IMG_6905Je continue ensuite mon chemin en traversant une rivière, afin de rejoindre un deuxième temple.
IMG_6908Il s’agit du Saimyoji, dont l’entrée se fait par un petit pont couleur vermillon, enjambant la petite rivière coulant dans la vallée.
IMG_6910Les couleurs sont chatoyantes et en mettent plein les yeux.
IMG_6913Encore des feuillages rougeâtres caressés par le soleil.
IMG_6918Le point de vue depuis la rivière n’est pas trop mal non plus.
IMG_6927Je ne vais peut-être pas commenter chacune des photos, mais sachez que pour moi c’était un vrai bonheur de me balader ici. J’étais tout simplement heureux, et ébahi devant la beauté de la nature. Tellement apaisant.
IMG_6933IMG_6937J’ai du attendre au moins 20 minutes pour réussir à trouver un timing avec personne dans le champ, mais le résultat est plutôt sympa!
IMG_6945Là c’est le jardin intérieur que l’on peut contempler depuis l’intérieur du temple. Moi je dis si j’avais un jardin comme ça chez moi, je serais peut-être un peu moins stressé dans la vie.
IMG_6947Ici les feuilles offrent un dégradé allant du vert au jaune, avec quelques pointes de rouge.
IMG_6951Alors qu’un peu plus loin, certaines feuilles sont déjà totalement rouges.
IMG_6955J’aime comme les marches ne sont pas régulières et semblent presque organiques, vivantes.
IMG_6963Je continue ensuite ma route vers le temple le plus connu et le plus gros de la région, le Jingoji.
IMG_6966C’est le temple le plus visité mais pourtant ce n’est pas celui qui m’a laissé la plus grande impression. C’est d’ailleurs souvent le cas. Si j’avais un conseil à vous donner, ça serait de ne pas hésiter à vous perdre dans des lieux moins connus, non pas par snobisme, mais car souvent ces lieux seront plus authentiques, avec moins de monde et vous laisserons un meilleur souvenir. En un mot, soyez curieux! Vous serez presque toujours récompensés.
IMG_6968Un grand escalier en pierre permet d’accéder à un autre pavillon du temple.
IMG_6971Puis un petit chemin vous emmènera vers une pagode un peu isolée.
IMG_6972Et ce chemin se prolonge dans la forêt. Comme d’habitude, ma curiosité l’a emporté, et j’ai donc suivi ce chemin qui montait dans la forêt sans trop savoir où il allait. Je vous laisse imaginer l’ambiance, seul au milieu de la forêt, avec simplement le bruit du vent, puis quelques branches qui craquent. Au bout d’un quart d’heure comme j’étais vraiment tout seul, et que le chemin n’avait pas de fin, j’ai quand même fini par faire demi-tour.
IMG_6974De retour sur ce fameux escalier de pierre. Le point de vue depuis le haut est pas trop mal.
IMG_6980IMG_6983Un bon bol de ramen bien chaud au milieu de la nature, il n’y a que ça de vrai!
IMG_6985Et c’est tout pour cette escapade à Takao, je crois qu’il est temps de rentrer à Kyoto! Merci au mystérieux moine qui m’a conduit ici! :)

5 réflexions au sujet de « Festival de couleurs à Takao »

  1. Bonjour,

    Ayant expérimenter les 2 saisons (des sakuras et des momijis), je peux dire que je préfère de loin l’automne Japonais pour le calme et la sérénité que procure la contemplation des érables par rapport à la cohue des cerisiers.

    J’ai bien l’impression de ne pas être le seul ici … :)

    Merci à toi et au moine mystérieux pour cette jolie ballade.

Laisser un commentaire