Six vues du mont Fuji

Tel un Hokusai des temps modernes, j’ai souvent eu l’occasion d’admirer le mont Fuji à travers mes multiples pérégrinations à travers le Japon. S’il est vrai qu’on le voit quand même assez facilement de pleins d’endroits différents, c’est toujours un moment magique de le voir surgir de nulle part. « Oh, là bas, tout au fond, le mont Fuji! ».

Pour ma première estampe photographique, j’ai choisi ce cliché pris depuis le Shinkansen, alors que je me rendais dans la péninsule d’Izu. On y voit en premier plan des rizières attendant le printemps pour renaître, avec derrière une petite ville de campagne, et enfin tout au fond le Fuji-san.

Ce deuxième cliché est pris à Enoshima, petite île au sud de Tokyo. On distingue à peine le mont Fuji, caché dans la brume. Seuls les plus observateurs auront remarqué sa présence ce jour là.

A la tombée du soir, en revanche, lorsque le soleil couchant découpe sa silhouette dans le ciel rougeoyant, on ne peut plus le manquer. Magique!

Le pont de vue d’Enoshima est bien connu, et fut immortalisé par Hokusai il y a presque deux-cent ans.

On reste dans les teintes colorées du soleil couchant avec cette vue prise depuis un centre commercial d’Odaiba.

Retour en pleine nature avec cette fois-ci une vue depuis le sommet du mont Takao. A cette distance le mont Fuji semble cependant un peu lointain.

Depuis Yokohama, il est plus difficile de l’observer, mais c’est bel et bien lui qui dépasse entre deux immeubles, à la tombée du soir.

Enfin une vue prise d’avion qu’Hokusai m’aurait sans doute envié, dévoilant le mont dans toute sa majestuosité.

Et voilà donc un petit aperçu des différentes vues que vous pouvez très facilement avoir du mont Fuji, en hiver. Avec les différentes photos de mes voyages précédents, et mes voyages à venir, peut-être que j’atteindrai un jour les trente-six vues, afin de tenter de surpasser le maître.

8 réflexions au sujet de « Six vues du mont Fuji »

  1. Tu en as de la chance Unagi san!

    De très beaux souvenirs de tes voyages en solitaire et des merveilleuses photos.
    Ainsi, tu refais tes voyages quand tu veux, n’est-ce pas?
    L’un de mes souhaits le plus fort serait de faire l’ascension do Fuji san …
    Le ferai-je un jour? Lui seul le sait.

    Ainsi, l’ai-je vu une seule fois depuis la plage de Miho no Matsubara à Shizuoka.
    Je suis restée à genoux, assise sur mes talons à le regarder à l’infini.
    La mer était d’un bleu soutenu et ensuite lui, la tête dans les nuages!

    Je l’ai tout d’abord aperçu de la voiture encore en route: « Ah! Le Fuji san »!
    Et ce poème court a ainsi vu le jour inspiré par tant d’émotion:

    Un nuage blanc
    suspendu dans le ciel
    enfin, je le vois!
    海子

    Merci beaucoup.

    • Je ne voyage quand même pas quand je veux, mais j’arrive à toujours faire un voyage par an. Je gagne correctement ma vie, et je suis célibataire, alors j’en profite.

      J’aimerais moi aussi faire l’ascension du Fuji-san un jour. J’espère que tu pourras le faire.

      Joli haïku, c’est tout à fait ça :)

  2. Le Mont Fuji, dès qu’on le cherche ou qu’on va quelque part pour le voir, il se planque. Mais comme pour toi, lorsqu’on aime observer l’horizon et que l’on prête un minimum attention, il se révèle finalement très souvent. Mon expérience préférée est une vue depuis la ligne Toyoko entre Yokohama et Shibuya : il y apparaît très souvent, entre 2 immeubles, toujours éphémère mais tellement beau !

    Merci pour toutes ces vues et merci aussi à Okasan pour ce beau poème qui lui va comme un gant. ;)

    • C’est vrai qu’on le voit plus souvent lorsque l’on s’y attend pas. Lors de mon premier voyage j’avais fait le déplacement à Hakone, et je l’ai pas vu du tout de la journée!

  3. Toujours aussi beau et merveilleux ce Fuji-san ^^’
    Aurais-je un jour la chance de le voir de mes yeux ?? je ne sais pas …
    Pas sûr que seule, je voyagerais comme tu le fais ^^’

    • C’est sur que les voyages seuls, ça ne convient pas à tout le monde. Et à choisir je préfèrerais partir accompagné, mais bon c’est comme ça…
      En tout ca, je te souhaite de le voir un jour!

Laisser un commentaire