Jour de Setsubun à Narita – Partie 2

Après m’être baladé au milieu des temples et jardins de Narita, me voici de retour au temple principale où la cérémonie de Setsubun ne va pas tarder à commencer. La foule n’est pas aussi compacte que pour la cérémonie qui avait lieu vers 14h, mais il y avait quand même un peu de monde. Il est peut-être temps d’ailleurs d’expliquer ce qu’est cette fameuse cérémonie…

Setsubun est à la base une fête pour célébrer le passage d’une saison à une autre. Il y avait autrefois 4 cérémonies par année, mais de nos jours seule l’arrivée du printemps est célébrée. La cérémonie est accompagnée d’un rituel visant à purifier tout le mal de l’année antérieur, et visant également à chasser les mauvais esprits pour l’année à venir.

Le jour de setsubun peut se fêter de plusieurs façon. Tout d’abord en famille. Un membre de la famille tiré au sort porte un masque de démon, et tient ce rôle. Les autres lui lancent alors des graines de haricots de soja grillées, tout en criant « Oni wa soto! Fuku wa uchi! » (Dehors les démons! Dedans le bonheur!). Il est également coutume de lancer des haricots par la fenêtre pour chasser les démons.

Ensuite on doit normalement manger autant de graines de haricots que son âge, afin d’attirer la chance et le bonheur pour l’année à venir.

Une autre coutume régionale, tend à se généraliser de plus en plus, grâce entre autres à la puissance marketing des konbini, et consiste à manger un maki géantEhoumaki‘ composé de 7 ingrédients (7 étant un nombre porte bonheur), en silence, tourné dans une direction précise, différente chaque année.

Enfin on peut aussi célébrer setsubun en allant au temple. D’ailleurs la cérémonie est sur le point de commencer!

Tout commence par une longue procession, de petits groupes aux couleurs et costumes différents. Je confesse mon ignorance quand à la signification de tous ces groupes, mais vous pouvez déjà admirer la beauté visuelle de la procession.

Tous se rendent à l’intérieur du temple en passant par une plate-forme centrale qui surplombe la foule.

Le tout est accompagné de musique: flutes, percussions…

Un groupe de moines soufflant dans des coquillages géants.

Le dernier de la procession, le plus âgé aussi, et sans doute le plus respecté.

Une fois tout le monde rentré dans le temple, des personnes s’avancent sur la plate-forme centrale, se répartissent sur toute la longueur et font face à la foule.

Commencent alors de longues minutes de prières interminables (bouddhistes a priori).

Pendant ce temps, chaque personne debout sur la plate-forme centrale se tient prête, tenant une petite boîte remplie de sachets de graines de haricots…

…Et lorsque le signal est donné, les graines sont lancées dans la foule, le tout dans une bonne humeur communicative. Les gens se bousculent alors pour les récupérer en plein vol.

J’étais un peu loin pour pouvoir en attraper, mais j’ai trouvé ça plutôt amusant à voir.

Et c’est donc ainsi que la cérémonie s’achève. Petit à petit les gens se dispersent, et le soleil se couche. D’ailleurs il est temps pour moi de rentrer

…et de prendre quelques dernières photos de la rue principale bordée de magasins et restaurants.

Vous aurez peut-être reconnu les caractères うなぎ composant le mot unagi.

Quand je vous disais que c’était cher l’anguille, je ne mentais pas. (28€ pour la barquette la plus chère)

Un magasin vendant des articles en bambou.

Un magasin vendant des biscuits secs en tout genre.

Et je ne suis pas le seul à rentrer. Je retrouve la dresseuse de singes, qui s’en va avec son compagnon, sous le regard circonspect d’un autre singe.

Et voilà donc pour cette belle journée à Narita! N’hésitez surtout pas à aller y faire un tour. Depuis Tokyo c’est vite fait, et cela vaut vraiment le déplacement, afin de changer un peu d’ambiance.

 

2 réflexions au sujet de « Jour de Setsubun à Narita – Partie 2 »

    • Oui je suis d’accord que les vidéos apportent un plus, particulièrement pour ce genre d’évènements. Par contre je serai pas cameraman de si tôt ^^

Laisser un commentaire