Japon 2013, Episode 06 : Oedo Onsen Monogatari

Lorsqu’on évoque les onsen, on pense tout de suite à un bain chaud en pleine montagne avec de la neige autour, et éventuellement quelques singes à tête rouge qui viennent s’y baigner. De tels onsen, existent bel et bien, mais il faut faire le voyage, et c’est pas toujours donné. Beaucoup plus accessible, il existe un onsen en plein Tōkyō, sur l’île d’Odaiba, qui utilise une source d’eau chaude naturelle située à 1400 mètres de profondeur. C’est donc par un après-midi froid et venteux que j’ai décidé de tester l’Oedo Onsen Monogatari.

Première étape indispensable, avant de faire quoi que ce soit, retirer ses chaussures et les déposer dans un casier. Ensuite direction l’accueil, où l’on se voit remettre une clé d’un casier et un numéro qui serviront d’identifiant pour tout achat fait au sein de l’onsen.

Ensuite on choisit un yukata (vêtement de bain) et un obi (ceinture). 3 choix de yukata possibles pour les hommes, et 4 pour les femmes. Non mais, c’est quoi cette discrimination?

Aller hop, modèle 2 avec obi jaune, puis direction le vestiaire où l’on mets le yukata tout en gardant ses sous-vêtements dessous. Ensuite seulement on peut pénétrer dans l’enceinte de l’onsen.

On se retrouve alors plongé en pleine nuit dans un quartier d’Edo, avec des lanternes un peu partout donnant une atmosphère festive au lieu.

On trouve de nombreux restaurants, proposant principalement des ramen.

Et aussi quelques magasins vendant des souvenirs.

Au loin, on peut apercevoir le Mont Fuji. L’illusion est quasi parfaite (hum)

Mais bon, si je suis venu, ce n’est pas pour manger des ramen, mais pour profiter des bains chauds. Et cela tombe bien, voici l’entrée! A gauche en rouge, l’entrée pour les femmes, et à droite en bleu l’entrée pour le hommes. Bien entendu les bains ne sont pas mixtes.

Passé l’entrée, on arrive à un nouveau vestiaire, où cette fois ci, plus question de garder son yukata, c’est la nudité totale! J’avais quelques appréhensions au début, mais finalement ça ne m’a as pas vraiment gêné. Les gens sont indifférents, et personne ne scrute personne. En plus on garde avec soi une serviette (pas très grande, certes), ce qui aide un peu. Juste avant d’entrer dans le bain, il faut bien sûr prendre une douche, à la japonaise ou à l’occidentale, au choix.

Les photos des bains proviennent du site officiel, parce qu’il est bien entendu interdit d’emmener son appareil photo à l’intérieur. L’eau n’est pas excessivement chaude comme j’ai déjà pu le voir ailleurs, ici elle est en moyenne à 40°C. C’est très supportable, et même très agréable. Ça tombe bien, c’est un peu pour ça qu’on vient!

Un bain un peu plus grand, mais avec de l’eau qui ne provient pas de la source naturelle.

Les bains extérieurs m’ont bien plu. J’ai pu profiter de quelques rayons de soleil, couché dans l’eau bien chaude, tandis qu’à chaque petite brise de vent, un nuage de brume se formait à la surface de l’eau. Il devait faire dans les 8°C je pense, mais on ne ressent pas du tout le froid dans l’eau.

Retour à l’intérieur, et après tous ces efforts rien ne vaut une glace au mocha.

D’autres exercent leur sens du rythme au taiko.

Dehors, il y a aussi un parcours pour les pieds, ou l’on marche alternativement sur des pierres petites et pointues, grosses et plates, etc. C’est sensé faire du bien aux pieds, mais ça fait juste super mal. Tout au bout on peut aussi tremper ses pieds dans un bassin rempli de petits poissons qui viennent manger les peaux mortes, etc. Par contre à 1500¥ les 15 minutes, je n’ai pas tenté l’expérience. De la même façon, en supplément, on peut se faire masser, faire des bains de boue, etc.

Bref c’est vraiment un endroit agréable pour passer un peu de temps, et une bonne façon de s’initier aux onsen, qui font partie intégrante de la culture japonaise.

 

12 réflexions au sujet de « Japon 2013, Episode 06 : Oedo Onsen Monogatari »

  1. Ho bah ça change des onsen que j’ai déjà pu voir. Je connais plus facilement ceux à ciel ouvert dans les montagnes ou autres. C’est vraiment très joli l’intérieur et original ! Belle ambiance apaisante :)
    Merci ^o^

    • En effet l’ambiance est apaisante. Mais j’y étais un jeudi après-midi aussi J’imagine qu’un samedi après-midi, c’est plus la même chose.

    • Ah oui quand ça? En tout cas je te conseille d’y aller en semaine, et de préférence seule pour ne pas être embarrassée par la nudité. Je me verrais pas y aller avec qqun que je connais ^^

  2. J’avais testé les onsen a Hakone cet hivers et c’est vrai que c’est vraiment une grande expérience ^^
    Par contre, j’étais un peu réticent a aller dans celui ci, car on me l’avais vendu comme un lieu surpeuplé par tous les gens de Tokyo qui veulent se reposer et au final sans charme, mais je dois avouer qu’avec ton article, ça m’a quand meme donné envie d’y aller pour une prochaine fois. ;)

    • Haha en effet, le choix se réduit. Ça dépend peut-être des saisons, je sais pas.
      Sinon tu vas me faire regretter de ne pas avoir essayé le Dr fish :(

  3. Bonjour !

    À chaque fois que je me rends à Tokyo, je file à Odaiba pour profiter du complexe. Grand fan des onsen, je préfère très largement les onsen situés en pleine nature, qu’ils soient très anciens ou un peu plus modernes. Cependant, le Ooedo onsen monogatari permet de se relaxer et c’est là l’essentiel surtout lorsqu’on attérit à Tokyo le matin et qu’on ne souhaite qu’une chose : se détendre.

    Les hommes ont accès à un nouveau yukata depuis peu (ça fait du bien car cela faisait déjà depuis quelques années, que la garde robe n’avait pas été renouvelé).

    J’ai écrit un article sur ce complexe, peut-être pourrait il intéresser quelques-uns de vos lecteurs : http://planetemaneki.com/ooedo-onsen-monogatari-odaiba-tokyo

    Je reviens sur une petite chose que vous dites : « Je me verrais pas y aller avec qqun que je connais ». Vous savez, au Japon, la nudité n’est pas perçue de la même façon que chez nous. Si vous retournez au Japon, dans les onsen, vous verrez que peu à peu ce complexe disparaitra. J’étais un peu comme vous auparavant et maintenant, j’apprécie me relaxer avec mes amis dans les sources chaudes, parler de tout et de rien, rigoler. Il faut passer outre la nudité (je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire). Ce n’est que du bonheur !

    Profitez bien des onsen et surtout du Japon !

    • Je n’ai jamais testé les onsens en pleine nature, mais j’ai bien envie d’essayer un jour. J’imagine en effet que la gêne disparait petit à petit avec le temps, mais malheureusement je ne vis pas au Japon, et donc il me faudra pas mal de temps avant de m’y habituer. Merci pour le commentaire et le partage de lien, à bientôt.

Laisser un commentaire