Japon 2013, Episode 04 : Ecole de japonais

Comme vous le savez peut-être, l’objectif premier de mon voyage était de faire des progrès en japonais, et c’est pourquoi je me suis inscrit dans une école de langue, la Sendagaya Japanese school, qui se trouve à Takadanobaba. 3h de cours par jour pendant 6 semaines.

Takadanobaba

Le premier jour, j’ai du passer un entretien pour déterminer dans quel groupe j’allais être placé (J’avais déjà envoyé un test écrit au préalable). J’avais fait déjà un peu plus d’un an de cours en France, mais je n’avais plus pratiqué depuis plus d’un an, du coup j’avais beaucoup perdu. Et au final ils ont décidé de me placer dans le groupe des débutants! J’ai donc passé quelques jours à ré-apprendre les bases, les hiraganas, etc. J’étais vraiment dégouté et démoralisé, c’est comme si mon voyage n’avait plus aucun sens!

J’en ai parlé à un professeur qui en a parlé à d’autres professeurs. Ils m’ont confirmé que c’était mieux que je reste dans ce groupe là parce que le groupe du dessus était un peu trop dur pour moi. J’ai insisté à mort à plusieurs reprises, repassé un entretien avec la prof de la classe supérieure et finalement ils ont accepté que je vienne en observation une journée dans la classe supérieure (5 jours après la rentrée). Et finalement ça s’est bien passé, j’ai eu aucun mal à suivre. Du coup j’ai pu passer dans la classe supérieure! Gros soulagement!

Mon nouveau groupe est assez international avec 2 chinois, 2 coréens, 2 taïwanais, 1 vietnamienne, 2 américains, 3 françaises, 1 nigérien. Ils sont pour la plupart quand même bien meilleurs que moi, mais ça a le mérite de me pousser vers le haut. Il y a quelques spécimens dont un coréen, assez charismatique, qui passe son temps à dormir en cours. Et de temps en temps il se réveille et sort une grosse connerie pour faire marrer tout le monde. A sa décharge il a un arubaito (job à mis-temps)

Juste à côté de mon école

Pour ce qui est du contenu du cours, j’arrive à suivre pour tout ce qui est exercices et grammaire. Par contre je suis un peu à la ramasse côté vocabulaire et kanjis. Pour les kanjis c’est de la folie, tous les jours il y a 6 nouveaux kanjis à apprendre. Par exemple 券, 所, 議, 建, etc. Sachant que pour chaque kanji il faut être capable de le reconnaître, de connaître sa signification, ses multiples prononciations, de savoir l’écrire en respectant le bon ordre de tracé des traits, de connaître 2-3 mots composés de ce kanji. Bref c’est un vrai cauchemar à apprendre! J’ai pas encore trouvé de méthode efficace pour y parvenir.

Bref pour conclure, je suis content d’avoir pu changer de groupe et je pense que je vais pouvoir pas mal progresser même si finalement 6 semaines c’est très peu; la plupart des gens sont là pour des durées bien plus longues. Il faut parfois s’accrocher un peu, et travailler pas mal en dehors des cours, mais c’est pour ça que j’ai signé!

12 réflexions au sujet de « Japon 2013, Episode 04 : Ecole de japonais »

    • merci, Il en faut >_< Je vais bientôt faire des cauchemars de kanjis. Par contre après ça fait quand même bien plaisir quand dans la rue tu reconnais des kanjis que t'as appris (nom de station, magasin, etc.)

    • C’est bon, te fatigue pas, j’ai compris le message subliminal, je t’en ramènerai! ^^

      Content que t’aimes bien mon blog, ça fait plaisir que tu commentes de temps en temps!

  1. Oui, c’est bien que tu sois passé en classe supérieure : 6 semaines, c’est assez court finalement et je comprends vraiment que tu ne veuilles pas perdre de temps !

    Pour les Kanjis, je ne pense pas qu’il y ait de méthode miracle : ça dépend beaucoup trop de chacun. Perso, comme je ne prenais pas de cours, j’ai choisi d’apprendre les kanji via la liste officielle de vocabulaire nécessaire pour passer le JLPT (l’examen de japonais). J’ai imprimé le pdf et je me suis fait un gros bouquin où je notais prononciation et sens.

    Pour t’aider (peut-être ^^; ) :

    – test de kanji en ligne : http://www.asahi-net.or.jp/~ik2r-myr/kanji/kanji1a.htm (il est très connu et on dirait qu’ils font même des app pour smartphone maintenant) ;

    – j’adooore les bouquins faits par Alc ! Si tu veux avoir toujours les kanji dans ta poche avec traduction en anglais (chinois et coréen aussi ^^;), je te recommande le « Kanji Power Handbook for the Japanese Language Proficiency Test 日本語能力試験 漢字ハンドブック » (en bas de page ici : http://www.alc.co.jp/alcshop/kaigai/ptest/ptest04.html).

    – Toujours chez Alc, pour tout ce qui est grammaire et expressions, « 200 Essential Japanese Expressions: A Guide to Correct Usage of Key Sentence Patterns どんなときどう使う日本語表現文型200〈初・中級〉 » est un must de simplicité et de clarté. C’est un des rares bouquins que j’ai gardé pour référence, ainsi que son homologue niveau avancé : « 500 Essential Japanese Expressions: A Guide to Correct Usage of Key Sentence Patterns [Intermediate-Advanced] どんな時どう使う日本語表現文型500〈中・上級〉 » Tu peux les trouver sur cette page : http://www.alc.co.jp/alcshop/kaigai/text/text06.html

    En espérant que ça puisse t’aider. ;) Après, n’hésite pas à te renseigner auprès de ton école ou d’autres personnes car j’ai sélectionné ces bouquins par choix personnel (après des heures à feuilleter dans les librairies ^^;), donc ça vaut ce que ça vaut. ;)

    Bon courage !

  2. Bon courage pour ton apprentissage des kanjis !! Moi aussi je m’y remet sérieusement en ce moment, et c’est pas toujours simple ^^ Mais vivre au Japon aide, c’est clair, lors de mon premier voyage d’1 mois j’ai plus appris qu’en 1 an de fac limite ! Ganbare ~

    • C’est clair qu’on apprend vachement plus vite dans un contexte comme celui là. Par contre c’est tellement frustrant de devoir s’arrêter au bout de 6 semaines alors que tous les autres continuent…

Laisser un commentaire