Ōsaka – Okonomiyaki à Shinsekai

Après ma visite du Shitennō-ji, une pause déjeuner s’imposait. J’avais vaguement entendu parler d’un quartier d’Osaka qui était autrefois un quartier de divertissements et qui est peu à peu tombé dans l’oubli, je veux parler de Shinsekai. Mon idée était donc de manger un okonomiyaki là-bas. Le quartier n’étant pas tellement loin du Shitennō-ji, j’ai fait le déplacement à pieds. Sur le chemin je m’arrête quelques instants à un sanctuaire étrange mi-moderne, mi-traditionnel, et je passe sous une voie d’autoroute aérienne (chose très fréquente au Japon), avant d’arriver finalement à Shinsekai.

Élément central de ce quartier, la tour Tsutenkaku s’élève à une hauteur de 103 mètres et date de 1912, mais elle a été reconstruite un peu différemment en 1969. On ne peut pas vraiment dire qu’elle a fière allure, et elle accuse clairement son âge, mais tout de suite ça met dans l’ambiance.

Mais qu’est ce qui a bien pu détourner le regard de ces 3 jeunes filles? Hélas ce n’est pas moi, vu que je suis devant :) J’ai bien peur de ne pas avoir la réponse à cette question existentielle qui me hantera jusqu’à la fin de mes jours.

Même si le quartier de Shinsekai semble assez âgé et un peu à l’abandon, il reste néanmoins pas mal fréquenté. Il n’y a qu’à voir la queue devant ce restaurant. Étonnant.

Ici, on trouve des restaurants à chaque coin de rue.

Et au détour d’une rue on peut tomber sur une salle de pachinko d’un autre temps.

Non vraiment, j’ai du mal à la trouver belle cette tour. Particulièrement le socle, on dirait une plateforme pétrolière.

Devant tous les restaurants, des rabatteurs essaient d’achalander le passant en criant plus fort que le voisin.

Vous l’aurez compris, la spécialité de ce restaurant à gauche est le fugu. J’aime bien ce point de vue qui résume bien l’esprit de ce quartier, avec des enseignes colorées et des câbles électriques dans tous les sens.

D’ailleurs j’aimerais vous dire qu’il s’agit d’une photo originale…

…mais en fait pas tellement ^^

Et finalement voilà le restaurant où j’ai atterri pour manger mon okonomiyaki. Rien d’exceptionnel niveau culinaire, mais assez animé. Un des cuisiniers qui était devant moi semblait tout droit sorti d’un film de yakuzas: bien trapu, recouvert de tatouages, et l’air patibulaire.

A ce propos, j’ai lu par la suite que ce quartier avait très mauvaise réputation, et qu’il était ce qui se rapproche le plus d’un quartier dangereux au Japon, avec criminalité, sans-abris, prostituées, travestis, etc. Honnêtement je n’ai eu aucun sentiment d’insécurité, et à aucun moment je me suis dit « Mais qu’est ce que je fais là? ». Peut-être qu’il s’agit d’une mauvaise réputation que le quartier se traîne depuis des années et qui ne correspond plus tellement à la réalité. Ou alors je ne l’ai tout simplement pas remarqué, habitué à me balader dans des quartiers sensibles tels le 4e arrondissement de Paris.

edit: à la demande générale, voilà la photo toute floue de mon okonomiyaki. Il envoie pas tellement du rêve, mais c’est comme ça :p

12 réflexions au sujet de « Ōsaka – Okonomiyaki à Shinsekai »

  1. Plop! Tu imagines bien que je ne vais pas te laisser dire des choses désagréables sur la Tsutenkaku! Non mais!! :D
    Alors concernant la tour, outre le fait que moi j’adore son design, il est intéressant, voire primordial (dans notre condition de Français) de savoir qu’elle a été inspirée par un mélange entre l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel! Oui oui, les nôtres!! C’est plus parlant quand on voit la forme originale dont tu parles dans l’article.(http://sphotos-a.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/382544_340977395978102_819089282_n.jpg)

    Concernant le quartier maintenant, ce n’est pas une légende, et ce n’est pas obsolète, tu es ici dans le quartier mal famé… mais à la sauce Jap. Le serveur tatoué n’était peut être pas seulement « style » Yakuza, car c’est un quartier particulièrement fructueux pour eux. Concentration de jeux et de divertissements plus… clandestins. La propreté n’est pas non plus aussi présente qu’ailleurs. Plus largement que ces 4 rues animés, le quartier dans son ensemble est une mine pour les amoureux de la ville. Quartier ancien, il va surement tre mis en avant dans les années à venir car la visite de la tour reste un des points majeurs du tourisme d’Osaka (en tout cas pour les Asiatiques). Le côté « délabré » dans ce coin donne une saveur rare et haute en couleur à ce coin de la plus belle ville du monde (comment ça j’en fais trop?) :p

    • Ça y est, on dirait que tu as atteint le point où tu as perdu toute objectivité concernant Osaka :p Je plaisante, les gouts et les couleurs… J’avais vu la photo de l’ancienne version inspirée de la Tour Eiffel, et je me dis qu’ils ont bien fait de la reconstruire ^^

      Et concernant ce que tu me dis sur le quartier, cela m’étonne car j’ai vraiment rien vu de tout ça. Mais je me rappelle m’être baladé de la même façon dans le quartier de Kabukichō lors de mon premier voyage au Japon, sans connaitre toute son histoire, et pareil j’avais rien remarqué. Bon après faut dire que concernant le craignos, le glauque et le mal famé, je pense qu’on a bien mieux en France.

      En tout cas, je suis d’accord que ce quartier a vraiment une saveur particulière plutôt intéressante.

  2. Moi la tour, je ne suis pas fan non plus de son design … ^^’ désolée Ondori
    En regardant tes photos, mes yeux ne savaient plus où regarder tellement y en a partout entre enseignes, câbles, gens, etc …
    En tout cas un quartier bien vivant !

    Sinon je m’attendais à voir une photo de ton okonomiyaki ;)

  3. Effectivement : où est le okonomiyaki ??! >_<

    Le quartier a l'air bien sympa en effet et je ne peux que "plussoyer" l'explication d'Ondori sur l'idée du "quartier mal famé… à la sauce japonaise" ! Il me semble aussi que notre regard n'est pas forcément le même que pour un quartier en France et le "danger" n'est peut-être pas aussi de la même nature…

  4. heyhey mon premier post sur ce blog qui, au passage, est plutôt sympas. Ayant logé dans ce quartier lors de mon voyage au Japon (en 2010) je confirme que c’est un quartier que l’on peu qualifier de « chaud ». Evidemment, le Japon étant un (le) des pays les plus sûr au monde il faut relativiser les choses (comme précisé dans les post précédant)! Cependant mon copain c’est fait voler sa carte bleu dans l’hôtel où nous logions (nous avion pourtant une chambre privée avec serrure) et on lui a détourné environ 700 euros! De plus tu es allé dans le quartier de jour, alors que nous, nous avons souvent eu l’occasion de nous y promener le soir et nous avons été interpellés une ou deux fois par des sans-abris nous suivant et nous demandant on ne sait pas trop quoi (de l’argent?). Bref c’est un quartier qui a tout de même son charme est qui change du Japon parfaitement « clean » et « rangé » que l’on a l’habitude de voir ailleurs. Cependant je ne vous conseillerait pas trop de prendre un hôtel dans le quartier.

    • Merci pour ton commentaire, et bienvenue :)
      Ah oui quand même, mauvaise expérience…
      Comme tu le dis, je me suis baladé le jour, et il y avait plein de monde donc j’ai rien ressenti de spécial. Mais effectivement le soir, avec des gens un peu bizarre, l’ambiance doit être très différente!

Laisser un commentaire