Yokohama – Partie III – Un soir de St-Valentin

14 février 2012, jour de Saint-Valentin, la nuit tombe doucement sur Yokohama. Les gratte-ciels s’illuminent peu à peu, et se reflètent dans les eaux calmes de la baie de Tokyo; la grande roue tourne lentement et revêt son manteau multicolore…

En cette période de l’année, la nuit tombe très tôt, il n’est même pas 18h (cf l’heure affichée sur la grande roue), et les bureaux sont toujours en pleine activité d’où les lumières.

En regardant bien le Landmark Tower (le grand gratte-ciels sur la gauche), on peut voir une limite très nette aux 2/3, avec la partie inférieure éclairée, et la partie supérieure quasiment éteinte. Quel est donc ce mystère? C’est très simple, les étages inférieurs au 48e sont principalement des bureaux, restaurants et magasins, donc en pleine activité, alors que les étages supérieurs, du 49e au 70e, appartiennent à un hôtel 5 étoiles. En cette saison, l’hôtel est probablement à moitié vide, et les lumières sont de toute façon plus tamisées que celles d’un bureau. CQFD :)

La nuit est désormais totalement tombée et il est temps pour moi de sortir un peu de mon hôtel. (les photos précédentes sont prises de ma chambre)

J’avais repéré ce point de vue sympathique un peu plus tôt dans la journée, avec ces bateaux en premier plan. J’ai passé pas mal de temps à jouer avec mon appareil photo et tester différents réglages…

…comme ici avec un temps d’exposition plus long (15 secondes). Les reflets dans l’eau sont plus jolis, mais on a l’impression que la roue tourne à toute vitesse et va s’envoler ^^

Finalement je quitte se point de vue, pour me diriger à nouveau vers Minato Mirai 21, et trouver un restaurant. Ce bâtiment aux couleurs pastels est un grand centre commercial, avec des nombreux restaurants, mais plutôt genre restauration rapide, pas tellement ce que je recherche.

Il pleut encore légèrement, mais rien de très méchant. Le long de l’eau, il y a un genre de parc d’attractions pour enfants.

La grande roue a plus de succès qu’en journée, et de nombreux couples s’y précipitent pour passer un moment romantique. Il y a d’ailleurs des couples partout dans les rues, à tel point que je me sens un peu intrus :)

Les illuminations des arbres créent une ambiance particulière très sympa.

Et je trouve finalement mon bonheur dans un petit restaurant. Au menu, katsudon et udons froides. Les udons/sobas froides, c’était pour moi la vraie révélation de ce voyage! J’en avais jamais gouté auparavant, et je me disais « mouais, bof, des nouilles froides… », mais en fait c’est vraiment trop bon! Surtout avec beaucoup de wasabi ^^

Pour l’anecdote, juste à ma droite, il y avait un couple de jeunes japonais, tous deux la vingtaine, qui dînaient en mode amoureux. La fille, très jolie et toute menue, avait une voix hallucinante, je pensais que ça existait que dans les animes oO Elle parlait avec une voix toute douce et très aiguë, avec un ton mielleux, pas du tout naturel, j’ai jamais vu ça ^^

Et un dernier point de vue en sortant du restaurant.

Après coup je regrette un peu de ne pas m’être baladé un peu plus dans la ville, et de ne pas avoir fait de photos un peu plus vivantes avec des gens dessus. J’ai aussi un peu l’impression d’être passé à côté de pleins de choses, et c’est un peu frustrant. Mais en un après-midi, et qui plus est pluvieux, c’est finalement logique. Une seule solution donc, revenir un jour!

4 réflexions au sujet de « Yokohama – Partie III – Un soir de St-Valentin »

  1. Tes photos de nuit sont magnifiques !! T’as utilisé un trépied (parce que bon tenir 15 sec sans bouger faut être très très doué ;) ) ?
    Merci pour cette balade … Dommage encore pour la pluie et aussi te balader seul un jour où tous les amoureux sont de sortis :D

    • Oui j’avais ramené un trépied, pour ce genre d’occasions. J’en ai trouvé un léger et qui prend quasiment pas de place. Effectivement sans trépied, on peut oublier une photo comme ça…
      Et c’est sur que j’aurais préféré me balader accompagné, mais bon c’est comme ça…

Laisser un commentaire