Yokohama – Partie II – Chinatown

Le quartier Chinatown de Yokohama est le plus grand quartier chinois du Japon, et existe depuis plus de 150 ans. Le quartier dont le cœur s’étale sur une surface de 300m² concentre des centaines de magasins et restaurants chinois où l’on peut déguster toutes sortes de spécialités chinoises. Au sein des ruelles animées se trouve aussi le temple Kantei-byo (en photo ci-dessus).

Mais pour rejoindre ce quartier depuis Minato Mirai 21 (voir partie I), il faut tout de même marcher un peu, environ 2km, soit une éternité lorsqu’il pleut et que l’on doit marcher sous un petit parapluie avec des chaussures non étanches ^^

Je n’avais pas vraiment de plan et je ne savais donc pas où se trouvait l’entrée officielle du quartier chinois, et c’est donc par hasard que je suis tombé sur cet imposant portique qui laisse peu de doute sur l’endroit où l’on se trouve. Il n’était pas particulièrement tard, mais vu le temps et la faible luminosité, les lumières étaient déjà allumées, offrant de jolies reflets dans les flaques d’eau.

L’heure de mon passage devait coïncider avec la sortie des cours d’un lycée environnant car le quartier était tout simplement envahi de lycéens! (surtout lycéennes d’ailleurs). Chacune avec un parapluie, elles se baladent en groupe et s’arrêtent parfois pour acheter quelque chose à manger.

Il est encore un peu tôt pour manger, mais les restaurants semblent être déjà prêts à accueillir les clients en quête d’un peu de chaleur, de sec et d’un bon repas.

Les lumières, les enseignes colorées, les câbles électriques, et les stands de nourriture dans la rue donnent un côté fouillis très sympa que l’on retrouve dans d’autres quartiers chinois de grandes villes.

En parlant de câbles électriques, voilà à quoi cela ressemble de plus près. Mais bon ce n’est pas vraiment une spécificité du quartier chinois, on retrouve ces enchevêtrements de câbles chaotiques un peu partout au Japon. C’est d’ailleurs une des choses qui m’étonne toujours au Japon.

Je vous parlais de magasins en tout genre, ici en voici un dédié aux pandas! On trouve toute sorte d’accessoires en formes de pandas: porte-clés, décorations de téléphone, peluches… Même si l’on se trouve dans un quartier chinois, on reste malgré tout au Japon et l’on vend donc du kawai!

Le Yokohama Mazu Miao, un temple construit en 2006. Il devait initialement se construire un grand complexe d’appartements à la place, mais grâce à la mobilisation de gens à travers tout le Japon et la collecte de 990 millions de yens, le projet fut avorté et remplacé par la construction d’un temple.

 Les guirlandes de lanternes en papier donnent un aspect festif et chaleureux au lieu.

Un magasin de souvenirs avec une jolie devanture.

Un restaurant avec une superbe entrée. J’imagine très bien une salle cachée au fond, remplie de mafieux des triades chinoises, recouverts de tatouages et jouant aux cartes au milieu d’une fumée opaque. Mais c’est peut-être un peu cliché ^^

Encore des lycéennes faisant la queue pour acheter à manger. Je dis lycéennes mais ce sont peut-être des collégiennes, je ne sais pas faire la différence. Le quartier grouille de vie et est vraiment agréable pour se promener, malgré la pluie!

Des genre de gros raviolis cuits à la vapeur, en vente directement dans la rue.

Un autre portique marquant l’entrée du quartier.

Un couple d’amoureux se baladant sous un parapluie. L’amour, thème de la journée, puisqu’il s’agit de la Saint-Valentin! L’occasion pour moi d’apprécier Yokohama de nuit avec ses illuminations, un soir de Saint-Valentin, ce qui fera vous vous en doutez l’objet de la prochaine partie.

Et cette fois-ci je reviens en métro!

2 réflexions au sujet de « Yokohama – Partie II – Chinatown »

    • oui c’est vrai, j’avais vu le quartier chinois de San Francisco il y a quelques années, et dans mon souvenir, ça ressemblait beaucoup.
      Ce qui est bien avec le Japon, c’est que même sous la pluie ça reste photogénique, grâce à toutes les lumières colorées, qui se reflètent, les parapluies multicolores, etc.

Laisser un commentaire