Concert de Chihiro Yamanaka

Hier soir avait lieu au club de jazz Sunset le concert de la pianiste Chihiro Yamanaka, accompagnée d’un batteur et d’un contrebassiste (trio fréquent en jazz). J’y suis allé sans grande conviction, n’étant pas spécialement un amateur de jazz, plus par curiosité qu’autre chose. C’était ma première fois dans un club de jazz.

A l’intérieur, ça ressemble à un bar avec une petite salle au fond et une minuscule scène au bout, à peine la place de mettre le piano. Tout autour en rang serré, il y a pleins de chaises, dont certaines sont pratiquement collées au piano. C’est donc une atmosphère très intimiste (côté positif) mais avec un confort pas génial (côté négatif). Arrivé 1h avant, j’ai pu trouver une place à 2 mètres juste derrière la pianiste! Pour patienter avant le début du concert tout le monde commande des boissons, et il y a d’ailleurs quelques minuscules petites tables au milieu des chaises.

Et enfin le concert commence! On nous informe que le concert est diffusé en direct sur TSF (la radio jazz), et qu’il sera composé de 3 sets de 50 minutes, sympa. Le premier set commence par un morceau en hommage à Michel Petrucciani. S’ensuit un arrangement très personnel du fameux morceau « Take Five« , puis un autre de « When you wish upon a star« , la musique composée en 1940 pour le film Pinocchio. Puis vient une composition personnelle hommage à sa ville natale de Fukushima, où elle a passé de nombreux étés heureux. Puis un autre morceau dont j’ai oublié le titre.

Pour moi ce concert m’a fait l’effet d’une claque, je n’avais jamais ressenti ça dans aucun autre concert. J’avais parfois des frissons, alors qu’il faisait super chaud dans la salle! Chihiro Yamanaka vit complètement sa musique, elle se donne à fond. La musique me transporte complètement. En plus d’une performance artistique, c’est également une performance physique. Je me rappellerai toujours son dos nu (de par sa robe) perlant de sueur. Elle était aussi essoufflée lorsqu’elle s’adressait au public entre chaque morceau. Musicalement, j’adore comme ils partent d’un thème anodin, le développent, le déclinent en s’éloignant de plus en plus du thème original, partent dans des trips où l’on se demande franchement où ça va mener, et d’un coup ça revient sur le thème de base. A ce moment là en général tout le monde applaudit et siffle. Cet instant là est grandiose :)

Même si l’on est pas très bien installé, l’ambiance intimiste où l’on est hyper proches des artistes, collés les uns aux autres apporte un cachet que l’on ne voit pas ailleurs. J’avais aussi peur de me retrouver au milieu d’un public huppé, mais ici on a clairement à faire à un public de mélomanes et amoureux de la musique. Je revois certaines personnes agitant la tête en rythme, les yeux fermés, vivant complètement le truc.

Malheureusement pour moi le volume sonore était vraiment trop fort et comme en plus j’étais attendu ensuite, j’ai écourté le concert. Malgré tout cela restera vraiment un très très bon souvenir, et nul doute que je réitérerai l’expérience. J’ai fait quelques vidéos mais je trouve que cela ne rend pas justice au concert, c’est vraiment quelque chose qui doit être vécu, et ressenti.

Je vous invite enfin à aller voir une autre pianiste de jazz japonaise exceptionnelle, Hiromi Uehara, qui se produit à Paris en juin. Je l’avais déjà vue l’année dernière, et c’est un sacré numéro.

2 réflexions au sujet de « Concert de Chihiro Yamanaka »