Rollers & Coquillages

C’est une balade un peu particulière que je vais vous raconter aujourd’hui puisqu’elle se passe pour une fois en France, à Paris. C’est donc par un beau dimanche après-midi que j’ai chaussé mes rollers pour la première fois depuis une dizaine d’années, et que j’ai participé à la randonnée « rollers & coquillages« , un parcours d’une vingtaine de kilomètres à travers Paris.

Le point de rendez-vous était donné à 14h à Bastille, pour un départ à 14h30. Quelques personnes étaient déjà là à s’échauffer, et j’ai fait de même. Peu à peu les gens ont afflué et juste avant le départ il a commencé à y avoir pas mal de monde. Un coup de sifflet, et le départ est donné!

Le rythme est pas trop rapide et je m’en sors pas trop mal. Tellement bien même que du coup je risque ma vie pour prendre toutes ces photos en roulant. :) On longe les quais de Seine, ce qui nous offre une jolie vue sur Notre-Dame et les bouquinistes.

On continue et on arrive à l’hôtel de ville, où l’on fait une courte pause, pour cause de circulation je pense. Tout le convoi est encadré par un staff en tshirts jaunes assez nombreux et la police (à rollers également).

On continue en traversant l’île de la cité, et en passant devant Notre-Dame.

La route s’élargit et le rythme s’accélère un peu. Certains en profitent pour tracer et débouler de part et d’autre. D’autres diffusent de la musique, donnant une ambiance très sympa à la balade.

L’assemblée nationale.

Je vais dire une banalité, mais c’est quand même sympa Paris quand il fait beau comme ça…

Le Grand Palais, avec sa verrière magnifique.

On arrive au pont Alexandre III qui fait face aux Invalides.

Les Invalides,

La célèbre dame de fer,

Et l’on retraverse la Seine.

Petite pause, avant d’entamer l' »ascension » vers le Trocadéro. Certains en profitent pour se prendre en photo.

Et l’on repart!

Une vue sympa sur la tour Eiffel, juste avant le Trocadéro.

Les russes nous attaquent! Non mais sérieusement, c’est quoi ces gens? ^^

Et arrivée au Trocadéro. Enfin arrivée pour moi en tout cas car la randonnée continuait. Mais j’étais déjà assez fatigué, et j’avais deux grosses ampoules sous le pied qui commençaient à me faire mal.

Du coup j’en ai profité pour me poser un peu et prendre une crêpe sucrée au soleil, avec vue sur la tour Eiffel. Miam :)

Les Invalides vus depuis le Trocadéro.

Un monsieur vraiment sans-gêne…

Et j’ai décidé de continuer à me balader un peu mais tout seul cette fois-ci. Direction le Petit Palais, sans trop savoir pourquoi…

Encore une vue sur la tour Eiffel, avec le soleil scintillant sur la Seine.

Une piste cyclable ombragée au milieu des arbres.

Le Quadrige du Grand Palais

Et j’arrive enfin au Petit Palais, qui me réserve une jolie surprise

…un cerisier en fleurs juste devant! Et c’est donc devant le petit palais que j’aurai vécu mon hanami 2012 ^^

10 réflexions au sujet de « Rollers & Coquillages »

  1. Ça c’est Paris!
    Cette ville où, n’importe la saison, il y a toujours quelque chose à faire, à regarder et à vivre!
    Je suis très heureuse de lire ce post! Tu est bien doué en rollers! Un rêve pour moi, que je ne réaliserai jamais maintenant^^
    J’ai fait du patin à roulettes, oui… Quand ça? Il y a bien longtemps…
    Paris, j’aime le parcourir à pied! Je vois le trajet dans ma tête et hop, c’est parti!
    Tu as fini par vivre ton ohanami à Paris! Un peu seul quand même ;)
    Tes photos sont magnifiques et ton idée brillante!
    Oh!!! Ce ciel bleu!
    Merci ♥

    • « Tu est bien doué en rollers!  »
      Là tu t’avances un peu ^^ Disons que j’arrive à rouler sans tomber, mais je ne sais pas vraiment freiner, ce qui est un peu gênant…

      Et c’est vrai que c’est plus agréable de parcourir Paris à pieds. Mais en roller c’est une autre expérience, pas désagréable non plus.

      Sinon j’ai jamais vécu de vrai ohanami en groupe assis sur une nappe sous un cerisier, avec picninc, etc. Ca doit être assez sympa. Mais pour ça, faut être soit japonais, soit expatrié avec des amis là bas, et je ne suis aucun des deux :/

      • Tu sais ce qui te reste à faire!
        Il y a quelques années je me suis lancée dans la recherche de correspondants japonais dont la langue d’échange était le français, pour mieux saisir la pensée japonaise et la culture! C’est difficile de faire durer ce genre d’activité dans le temps… Mais j’ai eu beaucoup de chance! Mon correspondant est venu en France et à son arrivée à la gare de Lyon, il a voulu traverser tout Paris à pied jusqu’à son hôtel qui se trouvait à Montmartre!
        Nous avons arpenté Paris les jours suivants et ce fût un plaisir! Je l’ai même embarqué au Parc des Expositions voir JAPAN EXPO :)
        C’est grâce à lui que j’ai pu vivre mon premier ohanami au Japon parmi les japonais, c’était le 11 avril de l’année dernière!
        Je lui doit un immense merci pour me l’avoir permis! Je n’oublierai jamais ce moment et ce délicieux repas préparé par son épouse!
        Alors, Unagi-san, ton Ohanami au Japon, tu l’auras un jour, j’en suis sûre!
        A bientôt!

        • En fait c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai un peu correspondu avec un japonais, que j’ai ensuite rencontré lors de mon 1er voyage au Japon, mais le feeling n’est pas trop passé et on a arrêté de correspondre ensuite.
          Mais par ce même site j’ai surtout fait la connaissance d’une chinoise qui vit à Shanghai et qui est aujourd’hui une de mes meilleurs amies. J’ai pu la voir en allant à Shanghai l’an dernier et inversement je l’ai aussi hébergé chez moi une semaine à Paris.
          Et même chose, j’ai pu rencontrer une fille qui habite Singapour, et qui est une très bonne amie depuis 3-4 ans maintenant. Et elle aussi va venir la semaine prochaine d’ailleurs.
          Bref j’ai rencontré plusieurs personnes que j’apprécie beaucoup, mais malheureusement personne du Japon. Et pourtant j’essaie…
          J’ai jamais réussi à correspondre avec une japonaise (tant qu’à faire je préfère que ce soit une femme^^)
          Mais j’y arriverai un jour! :) Et peut-être ensuite j’aurai mon ohanami au Japon ^^

  2. Bon alors plusieurs choses :
    mais qu’est-ce que vous avez tous avec vos cerisiers en fleur? Vous pouvez pas attendre un peu par solidarité??? Si tout se passe bien, nous ce sera samedi (mais pas beau) et dimanche (beau prévu)…

    Maintenant la balade! Merci pour cette promenade dépaysante, car oui, les paysages Français, vides, sereins,calmes (en photo en tout cas), sont devenus exotiques pour moi. Attends, je parle bien de Paris là?? Mais où sont le béton et la foule??
    Pour le côté roller, je faisais ça à Grenoble il y a 20 ans, et à Lyon plus tard, mais quelle bonne idée de prendre des photos, et de quelle qualité!! Bravo franchement!
    Enfin ton « monsieur un peu gênant » m’a surtout fait rire car on dirait un rappeur avec son ghetto-blaster sur les épaules, version antiquité. « Ouech Platon! Bien ou bien? »
    Je vais finir par une réflexion que Sakura m’avait faite à l’époque où elle vivait en France, et que je viens de, non pas comprendre, mais ressentir en voyant tes images : « en France, même en ville, on voit beaucoup plus de ciel! », la vache mais c’est clair!

    • haha, je compte sur toi pour trouver un coin sympa pour observer les cerisiers et nous montrer ça sur ton blog.

      En faisant cet article, je m’étais dit que ça pouvait être sympa et dépaysant pour les quelques lecteurs non français qui me lisent, mais je n’avais pas pensé que ça pouvait être dépaysant pour un expatrié comme toi ^^
      Pour cette histoire de ciel, maintenant que j’y pense c’est sans doute vrai. En tout cas pour les grandes villes japonaises. Ailleurs je ne vois pas trop de raison, à moins d’un phénomène météorologique/physique inédit qui n’aurait lieu qu’au Japon…

      Et pour le « monsieur un peu gênant », c’est malin je ne peux plus me retirer cette image de ma tête maintenant ^^En tout cas ça m’a fait bien rire. Avec la lyre en guise de Ghetto-Blaster…

    • Toc…toc… Puis-je?
      Eh, eh ^^ Je veux bien attendre mais les cerisiers, eux, n’attendent pas! Tout est fleuri autour de nous!
      A présent, les cerisiers fruit, sont en fleur comme des nuages blancs partout! C’est une année à cerises si le gel ne revient pas!
      Mais rien n’égale la beauté des cerisiers au Japon!
      N’oublies pas d’aller jeter un œil du côté du Palais de la Monnaie à Osaka … Les cerisiers des jardins sont magnifiques et la petite fête foraine juste à côté est très agréable… Les bananes « customisées » qui doivent avoir un nom en japonais que je n’ai pas retenu, m’ont bien fait rire! Mais c’était bon!
      Le fleuve juste à côté et plus loin le Château de Osaka! Que des bons souvenirs!
      Joyeux ohanami à vous ♥

  3. Paris sous le soleil, c’est tout bonnement magnifique … et en plus en roller encore plus sympathique (jamais fait de roller enfin si….y a 25 ans !!)

    Très jolie promenade qui date de quand ?? parce que bon, pour un soleil pareil, ça date un peu :p

    Et puis d’abord, on fait ce qu’on Niwatori, na ! M’enfin, pas not’ faute si tout est en fleur ici (enfin pu vraiment maintenant)

Laisser un commentaire