Balade autour du Mont Fuji

Aujourd’hui je vous emmène à mes côtés pour une des plus jolies balades que j’ai pu faire lors de mon dernier voyage: je vous propose d’aller rendre visite à un très vieux monsieur, Fuji-san. Il faut savoir que Fuji-san est parfois assez réservé et ne se laisse pas approcher et voir si facilement. Lors de mon précédent voyage en 2010, je ne l’avais tout simplement pas vu une seule fois, bien que j’ai fait le déplacement spécialement à Hakone, un des meilleurs endroits pour bien le voir. C’est donc plein d’appréhension et de doute que j’ai renouvelé l’expérience en me rendant cette fois ci au lac Kawaguchi.

Mon point de départ se fait en gare de Shinjuku. Manque de chance j’ai 45 minutes à attendre avant le départ de mon train, le temps pour moi d’observer un peu les alentours. Le temps semble très prometteur et je me réjouis déjà du paysage que je vais pouvoir observer. En attendant j’observe les trains oranges de la ligne Chūō Line qui passent régulièrement en déversant leurs flots continus de passagers.

Ce genre de paysage urbain un peu chaotique peut sembler très laid pour de nombreuses personnes, mais de façon inexpliquée, moi j’adore ça. Les mélanges buildings, trains, câbles électriques, ça me parle ^^

N’ayant rien de spécial à faire, je m’achète une boisson. En général ça se passez souvent de la même façon, je prends toujours le truc qui me semble le plus étrange, je goûte, je n’aime pas trop, et je me dis que j’en prendrai plus jamais! Mais je ne vais quand même pas prendre de l’eau, c’est pas drôle. Bref j’ai acheté une boisson japonaise.

Sur le quai d’en face, alors que les gens attendent le prochain train en file indienne, une jeune femme semble captivée par son téléphone portable, sans doute occupée à twitter ou envoyer des messages.

Et voilà mon train, qui est sur le point de partir. Celui ci devrait m’emmener en une petite heure à Otsuki ou un changement m’attend.

Je rentre dans le train, m’assois, jette un coup d’oeil à côté et là c’est la surprise! Le train voisin a des tatamis au sol, et des tables basses. On dirait l’intérieur d’un ryokan! Et tous les wagons sont comme ça. Jamais vu ça.

Le train démarre.

Un changement plus tard, et je me retrouve dans un tout petit train à 2 wagons qui va m’emmener jusqu’au lac Kawaguchi. Le train semble d’une autre époque, mais malgré tout on sent une fierté du conducteur à diriger ce train en ces lieux magiques.

Le paysage campagnard défile, on traverse des rizières, longe des rivières, passe à côté de petits villages, on emprunte des tunnels, des ponts, le tout en grimpant doucement. Et quasiment sans prévenir, le Fuji-san fait son apparition de façon grandiose! Quelle vue! Gracieusement le chauffeur roule au ralentit pour que tout le monde puisse profiter de la vue. A ce moment là je suis euphorique, enfin j’aperçois ce mont dont j’ai tant entendu parler, et de quelle façon!

Le trajet s’achève et l’on arrive finalement en gare de Kawaguchiko, après une heure de trajet. Deux heures donc en tout depuis Shinjuku.

Les fameux feux de signalisation et barrières jaunes et noirs.

En regardant sur la gauche, c’est une autre vue magnifique qui m’est offerte.

Le but maintenant est de rejoindre le grand lac Kawaguchi qui offre de belles perspectives sur le Mont Fuji. En sortant de la gare, il y a pleins de bus que tout le monde prend, mais je n’y comprends rien. Du coup j’y vais à pieds au feeling, on verra bien.

Et j’arrive enfin en bord de lac. Pas de Mont Fuji en vue, du coup je décide de le longer à pieds. Étrangement je ne rencontre personne, la faute sans doute au système de bus qui dépose les gens à des endroits particuliers.

Un pêcheur assis sur sa barque se balade au milieu du lac. Au loin on aperçoit des monts enneigés.

Et finalement, le Mont Fuji refait son apparition! Timidement.

Le chemin que j’emprunte m’amène à cette petite plage. Pas tellement de baigneurs en cette saison…

Et là en me retournant, j’ai le droit à une vue splendide sur le Mont Fuji ensoleillé avec en premier plan le lac en partie gelé, sans oublier une petite barque qui flotte tranquillement. Une vue que je n’oublierai jamais.

La même prise verticalement, et centrée sur le mont.

Le mont Fuji en gros plan. Ça ferait une belle piste de ski sur la gauche ^^

Une autre photo avec cette fois ci le reflet du soleil dans l’eau.

Des morceaux de glace en bord de lac.

Le même paysage avec un arbre en premier plan. Il me semble qu’il s’agit d’un cerisier, je vous laisse imaginer le paysage lors de sa floraison!

Sur cette photo prise au zoom, on se rend bien compte de l’aspect majestueux du mont Fuji.

Une fois de plus imaginez cet endroit avec les cerisiers en fleurs, même si c’est déjà très beau comme ça.

J’emprunte un pont qui traverse le lac, me permettant d’achever une petite boucle autour du lac. La plus grosse partie du lac se trouve de l’autre côté, mais c’est vraiment trop grand pour faire tout le tour à pieds.

Un petit îlot probablement sacré.

Quelques bateaux circulent sur le lac comme cet « ensoleillé » qui n’aura jamais aussi bien porté son nom qu’aujourd’hui.

Cette barque n’est pas perdue pour tout le monde, elle sert d’abri ou de terrain de jeu à ces foulques.

Un grand milan noir me survole, et pousse des petits cris. Ces magnifiques rapaces vivent souvent près des lacs et rivières.

Voir ces pêcheurs à l’œuvre me rappelle qu’il est déjà tard et que je ne serais pas contre un bon repas. Ça tombe bien je suis de retour à la zone « touristique » où l’on trouve tous les restaurants.

Et voilà mon repas. C’est magnifique et vraiment très bon! Le bol de ramen est servi bouillant sur un feu, rempli de légumes délicieux. Et tout ça avec vue sur le lac s’il vous plait!

Ayant repris des forces, je continue ma balade en empruntant un téléphérique qui m’emmène vers un belvédère offrant parait-il une jolie vue. Allons vérifier ça.

De ce côté on peut avoir une vue d’ensemble du lac. J’ai fait tout le tour de la partie du lac qu’on voit en premier plan, délimitée par le pont.

Et de l’autre côté on a une vue d’ensemble sur le mont Fuji qui n’est pas désagréable non plus :)

On peut aussi voir le parc d’attraction Fuji-Q Highland, réputé pour ses montagnes russes vertigineuses.

Sur cette photo on se rend bien compte de l’étendue du Mont Fuji, entouré de forêts.

Mais comment expliquer que ce mont fascine tellement de gens? Après tout on a des montagnes bien plus hautes et impressionnantes en France. Je pense que c’est pour plusieurs raisons. D’abord il s’agit d’un volcan, toujours actif, et on peut donc le considérer en quelque sorte comme un être vivant, particulièrement dans une culture animiste comme celle du Japon. Ensuite il est totalement isolé, domine toute la région et peut être vu de très loin (on peut l’apercevoir depuis Tokyo). C’est en quelque sorte un repère, un symbole, et il y a une dimension affective qui se crée avec les gens. Et enfin il est bien sur très esthétique. Hokusai et Hiroshige (pour ne citer qu’eux) ne s’y sont pas trompés en peignant de nombreuses estampes ayant pour thème le Mont Fuji.

Je contemple une dernière fois le paysage et il est finalement temps pour moi de rentrer sur Tokyo.

Bonus

20 réflexions au sujet de « Balade autour du Mont Fuji »

  1. Merci pour ce magnifique reportage. Ça donne vraiment envie d’aller se balader dans le coin. je rêve du jour où je pourrais contempler le Mt Fuji enneigé.

    Je suis du même avis que toi pour les paysages urbains. Beaucoup de gens trouvent ça moche, pour moi c’est ça le charme des villes japonaises.

  2. Magnifique balade et quel temps !! Le ciel est d’un bleu :o
    Pinaise sacré tour du lac ! Combien de temps à peu près ?

    Haaa Fuji-san !! Quelle merveille et là enneigé et avec le ciel bleu et le lac ; une vue enchanteresse. Tes photos sont superbes et donnent envie !! Merci d’avoir partagé avec nous ;)

    • Merci :) Content que ça te plaise. C’est vrai que j’ai eu beaucoup de chance avec le temps.
      En fait je n’ai pas fait tout le tour du lac, et comme je marche assez vite, c’était pas si long que ça. Je dirais 1 heure ou 2. Peut-être que j’aurais du tenter le tour complet, mais je suis pas sur que j’aurais vu des choses très différentes, et là pour le coup ça aurait été assez long.

  3. Belle balade en effet, et quel temps !! Vraiment content que tu aies eu cette chance : j’ai entendu tellement de gens qui n’avaient pas pu le voir en raison de la météo. Mention spécial à la version en longueur de Fuji-san avec Kawaguchi-ko gelé : j’adore la composition !

    Pour l’anecdote, le « train tatami » s’appelle Hana-gô et il part vers Izu. Je l’ai pris une fois et c’était bien sympa : http://japon.dokokade.net/2007/07/ito-et-kawana-voyage-en-tatami.html (je venais de découvrir le « mode penché » de mon APN et les photos donnent le tournis, désolé ^^;).

    • merci :) La version tout en longueur est faite avec mon ancien appareil photo, en mode 16:9. Je regrette un peu ce mode sur mon réflex, même si rien ne m’empêche de faire la même chose en recadrant ensuite, mais c’est moins pratique.

      Ah oui c’est bien ça le train, excellent! C’est assez surréaliste comme train, on dirait un train magique à la Chihiro.

      • lol Non, c’est de ma faute, mon « en longueur » ne veut rien dire (à part peut-être pour Ondori qui semble m’avoir compris ^^;). Je parlais donc de celle à la verticale faite avec ton 550D. ;)

        • Oui Fred je t’ai compris sans trop de peine vu a quel point la photo est géniale avec la glace en premier plan. Si tu caches la moitié gauche de l’image tu te retrouves avec une photo composée de 4 couches quasi égales et « élémentales ». De bas en haut, Glace, eau, forêt, roche, ciel. Tu rouvres l’image, le tout est strié par la barque et la digue. Lumière magnifique, mouvement sur les pentes… bref, celle en longueur quoi :)

          • C’est trop d’honneur ^^ Personnellement je préfère la version horizontale, qui montre le Mont Fuji jusqu’à sa base, et un peu plus de lac.

  4. 1 – Tu m’énerves!!
    2 – Tes photos sont superbes, et comme Fred, la verticale tout particulièrement.
    3 – Tu m’énerves!!
    4 – « Après tout on a des montagnes bien plus hautes et impressionnantes en France »… euuuh ouais vite fait quand même… 3776m c’est pas non plus la majorité. Et effectivement c’est le côté isolé qui souffle le plus. Je me souviendrai toute ma vie de la première fois que je l’ai contemplé. Je ne l’ai encore jamais vu enneigé, d’où mon point numéro 5.
    5 – Tu m’énerves!!

    • 1,3,5 – haha, pourquoi tant de haîne? ^^
      2 – Merci :)
      4 – On a quand même plusieurs sommets de plus de 4000m en France et dans les Alpes de manière générale, c’est pas beaucoup plus, certes.
      Sinon pour le voir enneigé ça ne tient qu’à toi, tu es juste à côté! :D C’était où la première fois que tu l’as contemplé?

      • C’était à Shin-Fuji, où nous avions fait une escale après notre premier séjour à Tôkyô, lors de mes premiers jours au Japon, n Septembre 2009. J’avais pu le capter sans nuage dans le train, et le temps de descendre et de trouver un coin pour le regarder, il avait déjà revêtu une écharpe nuageuse… La seule photo correcte que j’en garde donc, est prise du train :
        http://nitosa.files.wordpress.com/2009/09/japon-09-801.jpg
        Depuis je ne l’ai vu que lors de mes voyages en Shinkansen… quand il est visible…

        • oh, je ne l’avais jamais vu sans neige! (je sais c’est mesquin ^^) Mais bon ça reste quand même impressionnant, même sans neige. C’est vraiment très imposant.
          Et pour la barque tu veux dire que ça t’inspire pleins d’idées de photos? C’est sans doute une chose qui me manque en photo, arriver à faire des photographies plus originales qui sortent un peu de l’évidence.

          • MDR je crois qu’Ondori a oublié de dire un truc : tu l’énerves !!!
            Mwhouahahahahaha pour le coup, je le rejoins, très très belles photos que tu nous as présenté ;)

Laisser un commentaire