Beijing : Parc de la Colline de Charbon

Le parc de la Colline de Charbon est un parc très agréable qui se situe dans le prolongement de la cité interdite au Nord. Situé sur une colline, d’où son nom, il offre une vue magnifique sur la cité interdite, le quartier des lacs et le reste de la ville.

Lorsque l’on entre par la porte principale côté sud, on arrive sur une place d’où l’on peut voir le pavillon qui se situe au sommet de la colline. De part et d’autres de cette place s’échappent de nombreux chemins de promenade très agréable.

Le parc fait la part belle aux fleurs (tulipes, roses, magniolias…), qui y sont très nombreuses et très appréciées des chinois. On peut différencier plusieurs types de profils de personnes intéressées par ces fleurs:

Il y a tout d’abord les gens qui aiment simplement flâner au milieu des fleurs: personnes âgées, couples avec jeune enfant…

Il y a ensuite ces jeunes filles qui aiment se prendre en photo devant les fleurs, probablement symbole ultime du romantisme, et qui n’hésitent pas parfois à interpeller le touriste étranger de passage pour se prendre en photo en sa compagnie.

Vient ensuite le photographe « professionnel » avec tout son matériel (appareil photo dernier cri, objectif énorme, trépied) qui s’installe devant une fleur pendant des heures et la photographie en gros plan, sous tous les angles, sans doute dans l’objectif d’obtenir la photographie ultime de fleur.

Il y a enfin l’artiste peintre, qui va tenter lui aussi de capturer l’essence de la fleur mais sous forme artistique, à l’encre noire de Chine.

Place où les gens peuvent s’adonner à toutes sortes d’activités (chorales, jianzi…)

Personnes âgées pratiquant le tai-chi.

Jardin de rosiers

Vient ensuite l’ascension de cette fameuse colline. De nombreux chemins permettent de rejoindre le sommet, où se trouve un pavillon offrant une des plus belles vues sur Beijing.

Après l’effort (très modeste) arrive la récompense, à savoir une vue magnifique sur la Cité Interdite, immense et sublime palais impérial qui s’étend sur 72 hectares. On aperçoit la porte Nord, et toutes les grandes salles dans son alignement. Tout au fond à droite, on peut apercevoir également le nouvel opéra de Pékin, de forme ovoïdale.

La vue côté Nord est également intéressante, avec une perspective sur la tour du tambour tout au fond, et le quartier des lacs sur la gauche.

Voilà donc pour la visite de ce parc. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé me promener dans les différents parcs de la capitale. Chaque parc possède sa propre spécificité, mais ils partagent tous un même point commun, à savoir qu’ils regorgent de vie et de gaieté!

Laisser un commentaire