Miso Soup, de Ryû Murakami

misosoup

« Miso Soup » raconte l’histoire de Kenji, un jeune japonais de vingt ans freelance dont le job consiste à guider les touristes étrangers dans le quartier chaud de Kabukichô, à Tôkyô. Ce quartier sous l’emprise des yakuzas est célèbre pour ses bars, clubs de strip-tease, love hotels, prostituées…

C’est donc en compagnie de Frank, un touriste américain ayant loué ses services pour 3 nuits, que Kenji va arpenter ce quartier, pour satisfaire tous les fantasmes de son client. Mais petit à petit, il va se rendre compte que Frank est parfois vraiment étrange, et il va finir par acquérir la conviction que Frank est en réalité un meurtrier

Si le premier roman de Ryû Murakami « Bleu presque transparent » ne m’avait pas convaincu, celui-ci m’a en revanche vraiment captivé. L’atmosphère glauque du quartier est parfaitement retranscrite, le personnage de Frank est réellement inquiétant et l’on se sent en danger parfois à la place du narrateur (Kenji). En revanche il garde un défaut (à mon sens) qui était déjà présent dans le précédent; certains passages qui font vraiment dans le trash, l’horreur parfois à la limite du soutenable. On sent qu’il y a une volonté de choquer, de mettre le lecteur mal à l’aise, même si cela ne sert pas forcément l’histoire. Mais cela ne concerne que quelques pages, et le roman m’a dans l’ensemble beaucoup plu. Bref je vous le recommande.

Et vous qu’en avez-vous pensé?

8 réflexions au sujet de « Miso Soup, de Ryû Murakami »

  1. Moi pour ma part, je ne l’ai pas lu, mais je trouve la trame de l’histoiire vraiment très intéressante. j’aime beaucoup ce genre d’histoires, un titre de plus dans ma bibliothèque pour le mois de Janvier donc !

    • Si tu aimes ce genre d’histoires, un peu dans le même esprit je pense, il y a aussi « Ikebukuro West Gate Park ». Par contre je l’ai pas encore lu, donc je ne peux pas encore te le recommander :)

  2. Le Petit Page a beaucoup de mal avec Murakami Ryû…glauque, violent, sordide…difficile à digérer, bien que fort bien écrit! Par contre, le roman évoqué sur la partie ouest d’Ikebukuro, oh oui!!! Lu et approuvé!!! Le Petit Page, qui adore Murakami…Haruki, Ogawa Yoko, Kawakami Hiromi, Tsuji Hitonari, etc…et qui a cru voir « Unagi » commenter sur Rue89, mais peut-être était-ce une autre anguille de blogueur! PS : Unagi wo tabetai dsu yo!!! Hamamatsu no unagi ga daisuki desu!!!!

    • Ah tant mieux, parce que j’ai acheté les 3 d’un coups ^^ (Ikebukuro West Gate Park). J’aime beaucoup aussi Haruki Murakami, j’ai lu une bonne partie de ses romans. Et concernant le « Unagi » de Rue89, c’est un usurpateur ! :)

  3. Petits oublis : miso shiru!!! Par ces temps polaires en France, quel breuvage merveilleux!!! Quant à la traductrice, Corinne Atlan, difficile de trouver mieux!!! Elle est presque parfaite, et a écrit un petit essai, infiniment digne d’intérêt!!! Le Petit Page, qui vit mentalement au Japon!

    • Le Petit Page a l’air d’être un grand connaisseur de littérature japonaise :) Personellement je n’en suis pas encore au niveau où je remarque les tradtucteurs/traductrices. (désolé pour eux)

  4. Je ne suis pas un grand lecteur et j’ai lu ce livre par curiosité (l’auteur étant assez célèbre ma foi), mais moi les quelques petites pages trash m’ont vraiment dégouté. A partir de ces pages, je n’ai plus eu qu’une envie, c’est d’en finir avec le roman pour pouvoir le jeter à la poubelle… vraiment dégoutant.

    • Dommage que cela provoque ce genre de réactions chez pas mal de lecteurs… Si vous ne connaissez pas, je vous conseille l’autre Murakami (Haruki Murakami) qui est vraiment un auteur exceptionnel, et qui ne fait jamais dans le trash, mais plutôt dans le fantastique, ancré dans le monde contemporain.

Laisser un commentaire