Une journée (bien remplie) à Kamakura – Partie III : le Meigetsu-in

P1030513.JPG

 Pour accéder au Meigetsu-in à partir des temples précédents, il faut parcourir quelques centaines de mètres dans Kita-Kamakura, en suivant une petite rue très agréable. Tout au long de cette rue s’écoule un petit ruisseau où l’on y trouve des canards. Toutes les maisons qui longent cette rue ont leur propre petit pont en bois chevauchant le ruisseau. C’est vraiment un endroit où il fait bon vivre.

P1030491.JPG

le ruisseau en question

Le Meigetsu-in, « L’ermitage de la lune brillante », est une auberge un temple bouddhique de la secte zen Rinzaï, qui a été fondé en 1160 par Yamanouchi Tsunetoshi pour le repos de l’âme de son père. Il est réputé pour son jardin sec et ses hortensias qui ornent les jardins un peu partout. Ces deniers n’étaient pas fleuris lors de ma visite, mais tant mieux car parait-il la floraison des hortensias attire énormément de monde chaque année, et cela gâche un peu l’atmosphère sereine des lieux. La sérénité je l’ai eue, car j’étais quasiment tout seul pour la visite de ce temple :)

P1030496.JPGun petit pont en bois pour chevaucher un ruisseau; la simple contemplation de cette photo m’apaise. D’ailleurs je viens de réaliser que dans contempler il y a « temple », mais bon ethymologiquement je crois que ça n’a rien à voir ^^
P1030497.JPG

différentes nuances de roses

P1030498.JPG

une petite forêt de bambous à l’est

P1030500.JPG

l’escalier conduisant au temple, qui me rappele une scène du jeu vidéo Ôkami

P1030501.JPG

le portique principal qui conduit au temple

P1030503.JPG

finalement, je ne suis pas tout seul :)

P1030506.JPG

L’encensoir qui se trouve devant le temple. Je n’ai pas pris de photo du temple car comme d’habitude les photos sont proscrites. Mais voilà ce qu’on pouvait voir.

P1030507.JPG

le fameux jardin sec

P1030504.JPG

le même jardin, vu sous un autre angle; on voit sur cette photo que ce n’est pas très grand

P1030508.JPG

des japonaises observant les fleurs; j’ai remarqué que les japonais de manière générale appréciaient énormément les fleurs et la nature.

P1030509.JPG

un autel en souvenir d’enfant morts-nés (pas sur à 100% mais il me semble que c’est ça)

P1030510.JPG

le Soyudo Hall avec son toit en chaume

P1030511.JPG

la caverne de Yagura creusée dans la roche, qui abrite des statues (qu’on ne voit pas ici à cause de l’obscurité)

P1030517-copie-1.JPGP1030520.JPG

Mais que fait donc ce lapin ici? A en juger par son sac à dos, il n’est que de passage. Mystère…

A bientôt pour la quatrième partie de cette journée à Kamakura…qui ne fait que commencer ^^

4 réflexions au sujet de « Une journée (bien remplie) à Kamakura – Partie III : le Meigetsu-in »

  1. Je ne poste pas sur chacun des articles, mais j’apprécie beaucoup ton carnet de voyage.   Le lapin sur la dernière photo semble tout droit sorti d’Alice au pays des merveilles ! En ce qui concerne le petit autel, ce sont des statues Jizo qui sont effectivement dédiés aux enfants morts-nés. Sinon, la nature et les temples japonais me font le même effet que toi, j’ai vraiment l’impression de me balader dans l’univers d’Okami (à moins que ce ne soit l’inverse )

    • merci ;) ah voilà Jizo, j’avais oublié le terme. Sinon par rapport à Okami, l’escalier m’a fait penser au passage où l’on rejoint la princesse Kaguya juste avant son départ, comme tu le racontes dans ton article http://experience-japon.over-blog.com/article-35988863.html Pour celà on doit grimper une série d’escaliers au milieu de bambous. Au passage il me semble pas avoir eu l’ocacsion de te le dire, mais je suis impressionné par la quantité d’infos que t’as rasssemblé autour de ce jeu sur ton site oO. On se rend vraiment compte que ce jeu est d’une richesse incroyable.

  2. J’ai dû passer une bonne dizaine de fois devant le chemin y menant (je suis un gros fan de Kita-Kamakura) mais je n’ai jamais poussé jusqu’à ce temple. Honte à moi vu tes commentaires et tes photos. Je corrige le tir dès que possible !

    • Effectivement il vaut le coup d’oeil, après j’imagine aussi que ça dépend du temps et de la saison. « Je corrige le tir dès que possible ! » quelle chance de vivre au Japon… Je suis sacrément envieux :)

Laisser un commentaire