La biographie de Tezuka en manga

bio_tezuka_01.jpg

 « Les visiteurs étrangers ont souvent du mal à comprendre pourquoi les Japonais lisent autant de bande dessinée. Une explication de la popularité des bandes dessinées dans notre pays est que le Japon eut Tezuka Osamu, là où d’autres nations n’eurent aucun équivalent. Sans le docteur Tezuka, l’explosion de la bande dessinée dans le Japon d’après-guerre eut été inconcevable. »

Voilà ce qu’écrit un célèbre quotidien japonais, et en effet Osamu Tezuka est réellement le Dieu du manga au Japon. On le considère parfois comme le Walt Disney japonais.

Tezuka en quelques chiffres, c’est 700 mangas, avec 150.000 pages dessinées au cours de sa carrière c’est une vingtaine de séries d’animations et autant de films et téléfilms d’animation. Enfin c’est 120 millions de mangas vendus depuis sa disparition en 1989 ! Des chiffres Astronomiques donc.

Une oeuvre colossale, qui a grandement influencé le manga. On retrouve souvent dans ses thèmes abordés la nature et la destinée humaine; la science l’a également beaucoup inspiré. Il a aussi régulièrement rendu hommage à des grands mythes du cinéma ou de la littérature comme Pinocchio, Blanche Neige, Faust, les chroniques futuristes de Isaac Asimov, Crime et Châtiment de Dostoïevski… Une des nombreuses particularités de ses oeuvres est la réutilisation de sess personnages dans des rôles différents, comme si ces personnages étaient des comédiens de théâtre interprétant une nouvelle pièce.

Parmi ses oeuvres les plus célèbres, citons La Nouvelle île au trésor, Astroboy , Le roi Léo, Black Jack, Barbara, Metropolis

Tezuka1

C’est donc la vie de ce personnage passionant qui nous est racontée dans cette biographie. Et quoi de mieux qu’un manga pour raconter la vie du plus célèbre des mangaka. Le manga est réalisé par Tezuka Productions, c’est à dire son studio et ses assistants, dans un style proche du sien. Le narrateur de cette biographie est l’oncle moustache qui est un des célèbres personnages de Tezuka. Parfois certaines photographies réelles ou  extraits de mangas de Tezuka sont inserés de manière très naturelle au sein de l’histoire de sa vie. La biographie est découpée en 4 volumes (1928-1945, 1946-1959, 1960-1975, 1976-1989), correspondant aux grandes étapes de son parcours.

Pour le moment je n’ai lu que les deux premiers volumes, mais pour les personnes qui s’intéressent un peu à l’histoire du manga, c’est passionnant. Encore une fois, bravo à Casterman pour ses choix éditoriaux, qui propose autre chose que les très représentés shonen et shojo. Je suis très rarement déçu avec cet éditeur, je pense par exemple aux oeuvres de Taniguchi, à certains magnas coréens exceptionnels comme « Histoire couleur terre », etc…

3 réflexions au sujet de « La biographie de Tezuka en manga »

    • En fait c’est pas une autobiographie, mais une biographie tout court, faite par Tezuma Productions. Et sa raconte son parcours en dessin (pas des dessins de Tezuka donc), dans un style qui se raproche du sien malgré tout. Et régulièrement il y a des dessins originaux de Tezuka qui sont inserés pour illustrer le propos.   C’est super intéressant si tu veux en connaitre plus sur non seulement Tezuka, mais aussi l’histoire du manga de manière générale, et la manière dont ce monde là fonctionnait à l’époque. Avec par exemple les différents éditeurs qui faisaient le pied de grue dans la chambre de Tezuka pour obtenir leurs planches le plus rapidement possible et pour lui mettre un peu la pression ^^ Dès fois ils étaient 8 à faire la queue, parcequ’il dessinait 8 mangas en même temps !   Et sinon juste un truc qui me perturbe un peu, tout au long de la biographie, le terme manga est utilisé au féminin: « la manga ». S’ils ont fait ça, j’imagine qu’il y a une bonne raison, mais comme tout le monde l’emploi au masculin, ça fait étrange.   Bref n’hésite pas une seconde si tout ça te parle ^^

  1. ça me parle ^^ je suis un peu dans ma période « vintage ». Quand j’aurais l’occasion de faire un saut en librairie, je pense que j’en ferais l’acquisition :-) 

Laisser un commentaire