Un petit rafraîchissement?

P1020977.JPG

S’il y a bien quelque chose qui ne manque pas au Japon, ce sont les distributeurs de boisson ! Ils sont absolument partout: dans les gares, dans les galeries commerciales, à l’entrée des temples et même dans la rue! Je ne crois pas avoir déjà vu cela en France. Il faut sans doute avoir passé un été au Japon, pour comprendre la raison de la prolifération de ces distributeurs. Il est donc impossible de mourir de soif au Japon, sauf si l’on est très pauvre :)

On pourrait croire que ces distributeurs représentent une forme de pollution visuelle, mais je ne trouve pas. Déjà ils sont toujours impeccablement propres et ensuite ils sont à peu près tous uniformisés, de couleur blanche, et donc relativement discrets.

P1030284.JPG

Bien sûr le grand jeu lorsqu’on arrive devant un de ces distributeurs, c’est de tester les boissons qu’on ne connaît pas, et il y en a beaucoup ! Comme on ne comprend pas exactement ce qui est écrit dessus, on choisit au hasard en se basant sur le packaging. Et cela donne bien souvent des surprises à la première gorgée ! :D

J’ai donc pu tester pleins de boissons au goût étrange, dont je ne pourrai pas dire grand chose vu que je savais pas ce que c’était. Enfin je sais que j’ai bu des boissons à base de thé, de bière, de café. Mais je crois que je n’oublierai jamais le goût ultra chimique d’une boisson pétillante au melon ^^

P1030522.JPG

En cas de grosse chaleur, on peut même trouver des distributeurs de cornets de glace comme sur la photo.

5 réflexions au sujet de « Un petit rafraîchissement? »

  1. c’est là que j’ai découvert ce qui allait devenir ma drogue perso : l’Aquarius! Et les quelques distributeurs qui n’en proposaient pas (honte à eux) m’obligeaient à choisir de la Dakara… Sans blague, ce système, comme tant d’autres au Japon, devient vite irremplaçable. Mais il ne peut être viable que dans un pays où l’on respecte les lieux publics. Chez nous les abris-bus ne font déjà pas long feu, alors des ditributeurs en pagaille…faut pas rêver…

    • Ah j’ai pas testé ça, l’Aquarius, zut alors il va falloir que je retourne au Japon :D Et c’est clair que les distributeurs ne feraient pas long feu en France. C’est vrai qu’il y a une question de mentalité et de respect des gens, mais à mon avis aussi en France on accorde un budget beaucoup plus faible au nettoyage et à l’entretien des lieux publics. Quand je vois l’état du métro parisien, avec de la crasse un peu partout, des carreaux mal lavés, parfois de l’eau qui goute du plafond ou qui dégouline sur les murs, des tags, des journaux éparpillés par terre, des chewing gums collés au plafond… Bref il souffre énormément de la comparaison avec le métro de Tokyo par exemple. J’ai vraiment eu un choc quand j’ai pris le rer au départ de Charles de Gaulle, à mon retour du Japon :(

  2. haha j’ai eu le même choc en retrouvant les rigoles pleines de mégots… Oui c’est certain que le nettoyage n’y est pas pour rien. Mais notre culture ne sera jamais aussi « respectueuse » que la leur… Notre rapport à l’extérieur et aux lieux publics est dimétralement opposé au leur. Simplement parce que notre rapport à l’intimité est tout aussi opposé. Nous séparons plus les deux car nos isolations, nos espaces de vie privés sont plus « hermetiques » que les leurs…c’est pas seulement parcequ’on est des imbéciles irrespectueux et eux des super attentionnés bien sûr, c’est plus complexe que ça, le débat pourrait être long et certainement passionnant :) Pour l’Aquarius, je ne peux que la conseiller :) c’est mon péché mignon.

  3. Je crois qu’on a toux vécu ça la première fois en revenant du Japon, le contraste entre la propreté et la politesse au Japon et le dur retour à la réalité en arrivant à Roissy Charles-de-Gaulle.   En ce qui concerne les distributeurs automatiques de boissons au Japon, on en trouve même en pleine campagne, par exemple adossé à un abri bus. C’est impressionnant. Et toujours propres, jamais en rupture de stock, délivrant des boissons toujours fraiches. Mais il est clair qu’en été, ils sont tout bonnement indispensables. L’autre gros avantage, c’est que les boissons ne sont pas très chères (de 100 à 150 yens). L’aquarius, c’est de l’eau vitaminée, on en trouve souvent. Personnellement, mon petit faible, c’est le C. C. Lemon (prononcer Chi Chi Lémone)

Laisser un commentaire