Japan Expo : compte rendu de ce dimanche

Relativement peu de monde pour ce dernier jour de la Japan Expo, enfin surtout la matinée car après ça c’est bien rempli.

J’ai donc commencé cette journée avec la représentation des Gamushara Oendan, qui est en fait un groupe de supporters japonais bien déjantés. Pendant 20 minutes ils ont hurlé en faisant des têtes pas possibles et nous ont fait taper des mains en rythme, bref du grand n’importe quoi ^^

P1060682.JPG

P1060686.JPG

P1060692.JPG

Suivant ensuite dans la même salle (la scène principale) la conférence des Morning Musume. Elles étaient toutes les huit assises sur des fauteuils et une traductrice leur posait des questions. Du genre « Qu’est ce que vous avez visité à Paris? », « Qu’est ce qui a changé en vous depuis que vous êtes membre? », « Quelle est la chanson que vous préférez chanter sur scène? »… Bref c’était pas toujours des plus passionnants mais il fallait voir ça comme un TP de japonais. D’ailleurs il valait mieux comprendre (même partiellement) le japonais car la traduction n’était pas toujours au top.

P1060728.JPG

Après seulement 15 minutes de répit, le temps d’avaler un sandwich en vitesse, avait lieu le concert tant attendu de X Japan. X Japan quand même… Énormément de monde dans la salle de concert, c’était l’affluence record pour un concert sur ces 4 jours de Japan Expo. Le groupe n’était pas au complèt puisque seuls Toshi, le chanteur et Yoshiki, le pianiste et batteur étaient présents, mais bon ce sont quand même les deux membres phare du groupe.

Ils ont donc interprété Forever Love, Rose of Pain, I.V et Endless Song, euh pardon Endless Rain :)

P1060767.JPG

énormément de monde pour ce concert

P1060734.JPG

« Endless rain…fall on my heart…kokoro no kizu ni…Let me forget…all of the hate…all of the sadness »

« Endless rain…fall on my heart…kokoro no kizu ni…Let me forget…all of the hate…all of the sadness »

« Endless rain…fall on my heart…kokoro no kizu ni…Let me forget…all of the hate…all of the sadness »

« Endless rain…fall on my heart…kokoro no kizu ni…Let me forget…all of the hate…all of the sadness »

« Endless rain…fall on my heart…kokoro no kizu ni…Let me forget…all of the hate…all of the sadness »

oui la chanson a duré 10 minutes comme ça avec le public en coeur ^^

P1060802.JPG

Yoshiki, pensif devant son Steinway

C’était assez enorme, rien que des les voir pour de vrai. Le public était à fond dedans et chantait en coeur les paroles. Les gens croisaient les bras pour former le X de X Japan. C’est simplement dommage que le concert ait duré si peu de temps. Et pour finir, l’info de la journée, c’est qu’ils vont revenir pour un vrai concert en 2011!

P1060804.JPG

La foule sortant du concert. Par une téléportation magique j’étais dans la file inverse. Je ne révélerai jamais comment j’ai fait.

P1060810.JPG

Juste après un vidage de la salle, suivait le deuxième concert de Noriyuki Iwadare, avec étonnement beaucoup moins de monde ^^ C’était globalement le même concert que jeudi (avec le thème de Lunar 2 et le thème de « Godot » de Phoenix Wright en plus) donc je ne reviendrai pas dessus.

P1060833.JPG

Petit intermède avant le concert suivant avec la dédicace de Moon Kana, la chanteuse japonaise déjantée, habillée en lapin. Pourquoi pas.

P1060857.JPG

Suivait ensuite le concert de Anipunk, un groupe au concept étrange, reprendre des musiques d’animes en version punk. On a donc eu les génériques de Mazinger Z, Evangelion, Gundam, Saint Seiya, et Dragon Ball en version punk. C’était plutôt rigolo. Par contre, je me trompe peut-être mais j’avais l’impression que le chanteur avait abusé du vin rouge ce midi ^^

P1060866-copie-1.JPG

Enfin dernier concert avec le groupe Seikima-II, au concept tout aussi intéressant :

« Organisés selon un « Plan de conquête de la Terre en 40 ans », le groupe Seikima-II a adopté le divertissement comme moyen de propagation de sa doctrine et a ainsi fait ses débuts en 1985. À partir de là, les membres du groupe ont propagé les Chapitres de la Doctrine (des singles, si vous préférez !), les Écritures de la Doctrine (des albums, pour être clair…) et des Archives visuelles de la Doctrine (des clips, quoi !). Par la suite, ils continuent de montrer leur pouvoir artistique et d’augmenter le nombre de leurs disciples (communément appelés fans) au cours des Rituels de culte (vous savez, des concerts !), attirant toutes les générations. »

P1060921.JPG

J’avais vraiment l’impression de voir le groupe du manga Detroit Metal City.

P1060910.JPG

Par contre, je n’ai pas eu le courage de rester jusqu’au bout, car au delà de l’aspect rigolo, j’ai trouvé ça quand même assez moyen.

P1060649.JPG

Pour finir un peu de kendo, car j’en avais pas encore montré, et je suis moi-même un grand pratiquant.

P1060658.JPG

Le stand de Nico Nico Douga (le youtube japonais) où l’on pouvait être filmé et voir en direct les commentaires des internautes japonais

Le stand de Nolife en fin de soirée où il y avait une super ambiance, avec Suzuka et d’autres spectateurs qui dansaient sur des clips.

P1060993.JPG

Enregistrement d’une émission sur le stand de Nolife, avec Davy et Medoc en grande forme

Et enfin, comme chaque jour un petit bilan de mes achats:

  • Rémina de Junji Ito
  • Lorsque nous vivions ensembles (3 tomes)

P1060997.JPG

Et voilà ce que ça donne au terme de la Japan Expo. Est-ce bien raisonnable? ^^

4 réflexions au sujet de « Japan Expo : compte rendu de ce dimanche »

  1. Magnifiques photos ! Une rectif cependant, pour le concert d’Iwadare-san ! ce n’était pas tout à fait le même concert !! il a joué le thème de « Godot » de Phoenix Wright (3) et la chanson de Lunar 2 (Luna’s boat song) qu’ils n’ont pas joué jeudi ;-) !

  2. Je bois que tu as suivi nos conseils pour les seinen ;) Beaucoup d’achats oui masi beaucoup de bons achats ! Sinon tu n’as pas fait une overdose de concert au bout de ces 4 jours bien remplis ? ^^

    • Le problème maintenant ça va être de trouver du temps pour lire tout ça :) Ca va aussi me permettre d’alimenter ma rubrique mangas ^^ Pour les concerts, ça va j’ai pas eu d’overdose, ils étaient quand même tous très différents. Après j’ai pas tout aimé, mais c’était quand même sympa.

Laisser un commentaire