Le karaoké au Japon

P1050568.JPG

 Au Japon, le karaoké est un véritable phénomène de société. A Tokyo, on trouve de nombreux buildings comme celui sur la photo qui se trouve à Shinjuku, qui sont entièrement dévoués au karaoké.

On les reconnaît facilement avec leurs 4 katakanas qui signifient karaoké. Il est d’ailleurs amusant de constater que beaucoup de gens en France connaissent naturellement le principe du karaoké, mais ignorent totalement qu’ils prononcent un mot japonais. En effet le mot karaoké est composé de karappo qui veut dire vide et de ōkesutora qui veut dire orchestre; le chanteur qui n’a pas besoin d’orchestre.

Alors qu’en France, le karaoké a une image un peu vieillote et ringarde, au Japon il s’agit d’un loisir vraiment très populaire chez les jeunes. On s’y retrouve en groupe d’amis, dans des salles que l’on loue de manière privative.

En général il s’agit d’une petite pièce carrée avec une télé sur un des murs, une table au centre, et des canapés tout autour. On peut bien souvent aussi y commander à manger ou à boire. Cetaines personnes y fêtent leurs anniversaires. Parfois on s’y retrouve aussi entre collègues de bureaux après le travail.

Karaoke.jpg

On y chante à tour de rôle, chacun écoutant la prestation de l’autre. Pour choisir quel chanson chanter, il y a une sorte de télécommande dernier cri avec un immense catalogue de chansons à disposition, et chacun sélectionne son morceau favori.

Pour refaire un parallèle avec la France, ou l’occident de manière général, le karaoké a regagné une image jplus eune ces dernières années grâce aux jeux vidéos. Je pense notamment à Singstar, qui a été un peu le pionnier. Aujourd’hui n’importe quel jeu de karaoké est pratiquement toujours un succès commercial.

Mais il est amusant de constater que ces jeux ne fonctionnent pas au Japon! Là bas on chante pour le plaisir, pour rigoler entre amis, alors qu’avec les jeux vidéos il y a cette notion de score totalement absente dans les karaokés japonais. Dans les jeux vidéo, le but est toujours de faire le meilleur score, ou de battre l’adversaire. A la limite le chant n’est qu’un prétexte, seul le score de fin est important pour le joueur. Bref c’est une toute autre conception du karaoké.

Malheuresement je n’ai pas eu l’occasion de tester moi-même le karaoké japonais, mais ça sera  sans doute pour la prochaine fois ! Par contre j’ai eu (beaucoup)(trop?) l’occasion de tester des jeux de karaoké, car je travaille moi même dans le domaine des jeux vidéos de karaoké ^^

5 réflexions au sujet de « Le karaoké au Japon »

  1. Dans les karaoke japonais il n’y a pas de score à proprement parlé mais il est inscrit le nombre de kCal qu’on a perdu en chantant ^^ Du coup y a quand même un petit « concours » gentillet de celui qui dépensera le plus de calories au cours de sa chanson ;)

    • ah je savais pas, il y a donc quand même un genre d’esprit de compétition. Par contre ça doit pas être énorme le nombre de calories perdues en chantant ^^

Laisser un commentaire