Legend of Galactic Heroes (銀河英雄伝説)

Autant le dire tout de suite, Legend of Galactic Heroes est un très bon anime; il fait en effet partie de ces rares animes qui nous marquent à jamais. Il rejoint ainsi pour ma part les Cowboy Bebop, Clannad, Seirei no Moribito, Kurenai, Byousoko 5 Centimeter… Et pourtant il est relativement méconnu…
Sans doute ses 110 épisodes, son âge ancien (de 1988 à 1997) et sa cible plutôt adulte n’en font pas un produit marketing de choix pour les distributeurs français. Il n’a d’ailleurs jamais été distribué en France à ma connaissance.L’histoire se passe dans un futur lointain (35e siècle) dans notre galaxie et oppose deux grandes puissances. D’un côté « l’Empire Galactique« , une autocratie puissante dirigée par un empereur, basée sur la planète Odin. De l’autre côté se trouve l’Alliance des planètes libres » sur la planète Heinessen, une démocratie défendant ardemment les valeurs de libertés. Ces deux puissances que tout oppose sont naturellement en guerre depuis des décennies. Entre les deux se trouve une petite planète indépendante Phezzan, dont l’économie puissante est basée sur le commerce et qui a intérêt à ce que la guerre se prolonge. Il est amusant de constater que la Terre occupe dans cet anime une place anecdotique. En effet suite à des guerres interminables les terriens ont fini par s’entretuer rendant la planète quasiment inhabitée. Seuls quelques fanatiques religieux appelés les terraistes restent, et formentent toute sorte de complots pour essayer de redonner à la Terre sa gloire du passé.
Ce n’est qu’un tout petit aperçu de l’histoire de la galaxie qui est extrêmement riche et  qui est développée durant certains épisodes sous formes de documentaires historiques télévisés, un vrai bonheur !C’est dans ce contexte que cette galaxie va voir naître deux héros qui vont marquer à jamais l’histoire de la galaxie.

logh_characters.jpg

Le premier vit dans l’empire et se nomme Reinhard von Lohengramm. C’est un jeune homme (le blond sur l’illustration) d’une grande force de caractère et issu d’un milieu aristocratique modeste. Ses parents sont morts assez tôt et c’est sa soeur qui est sa seule famille et son être le plus cher. Maleheuresement cette dernière a été repérée par l’empereur pour sa grande beauté et il en a fait sa favorite. Reinhard va alors se mettre à détester profondément l’aristocratie et se jurer de renverser un jour ce régime. Pour cela il va peu à peu gravir les échelons pour devenir un grand chef militaire en s’illustrant brillament dans des batailles contre l’alliance.

Du côté de l’alliance un autre personnage va se démarquer, il s’agit de Yang Wenli. Il a à peu près le même âge que Reinhard et il sort tout juste d’une école militaire ou il a appris à les tactiques de combat dans l’espace. Celui se révèle être un redoutable tacticien qui surprend toujours l’adversaire, si bien qu’il va gagner le surnom de « magicien ». Tandis que Reinhard est un personnage ambitieux ayany soif de combat, Yang Wenli est tout le contraire. Il aspire à une seule chose, prendre une retraite au calme lui permettant de s’adonner à sa passion qu’est l’histoire. Il est d’ailleurs paradoxalement opposé à la guerre, surout quand celle ci est commandée par des politiciens qui clament haut et fort qu’il faut être prêt à se sacrifier pour la nation, alors qu’eux même restent bien à l’abri au coeur de la capitale. Tout au long de l’anime, Yang Wenli va se questionner pour savoir s’il vaut mieux une autocratie efficace dirigée par un empereur juste et aimé de ses sujets ou alors une démocratie usée et corrompue par des hommes politiques verreux qui ne pensent qu’à leur propre personne. L’anime se voit ponctué de nombreuse réflexions approfondies sur ce sujet tout au long des épisodes.

Bref vous l’aurez compris, même si ces deux personanges s’admirent beaucoup mutuellement, ils vont lutter avec acharnement l’un contre l’autre pour imposer (ou préserver) leurs valeurs.

Pour les autres personnages, on peut citer les plus importants: Sigfried Kircheis, Hildegard von Mariendorf, Wolfgang Mittermeyer, Oskar von Reuenthal, Oberstein, Frederica Greenhill, Julian Minci, Alex Cazellnu, Dusty Attenborough, Walter von Schenkopp, Merkatz, Rubinsky, Trunhit… la liste est longue. C’est d’ailleurs impressionant de voir la richesse et la profondeur de ces personnages qui ont tous un caractère et une histoire propre, et ne sont pas de simples figurants comme c’est souvent le cas.

logh_ships.jpg

D’un point de vue techologique, il est amusant de constater que certaines technologies ont beaucoup évoluées (croiseurs spatiaux voyagant à la vitesse de la lumière, lasers…) mais que d’autres nous renvoient plutôt au passé. Par exemple les communications entre vaisseaux durant des combats sont devenues impossibles car chaque enemi utilise des brouilleurs qui empâchent toute communication adverse. Du coup certains messages sont délivrés par messagers. Aussi l’importance du positionnement et des formations des unités est capitale et on a plus parfois l’impression d’assister à des guerres napoléonniennes qu’à des combats spatiaux (c’est pas une critique) . Il y a parfois aussi des abordages entre vaisseaux et les combats entre guerriers se font en combinaisons blindées avec des haches! (Certains sont d’ailleurs parfois un peu sanglants)
Enfin sur les planètes elles même, on ne se sent pas trop dépaysé, les voitures existent toujours, iil y a des routes, des des buildings… Sur Odin (la planète de l’empire) on pourrait pratiquement se croire au 18e/19e siècle. Bref c’est une vision du futur qui va complètement à contre pieds de la plupart des films ou séries de science fiction, et qui parait complètement crédible.

D’un point de vue musical, là encore c’est une grande réussite. Il s’agit de musique classique tout au long de l’anime. Pour moi de toute façon on ne peut pas faire une épopée spatiale sans musique classique. On peut voir sur ce graphique que chaque puissance a plus ou moins ses propres compositeurs attitrés.

logh composers content
Les openings et endings sont des compositions originales et sont de très bonne facture. J’aime particulièrement le troisième opening qui est sublime !

Enfin côté animation et dessin c’est plutôt bon. C’est sur que ça ne vaut pas un Gundam 00, mais ça a été fait il y a près de 20 ans ! Donc on peut être un peu indulgent, et en plus je trouve que ça rajoute un charme et une pâte un peu particulière que les animes récents n’ont pas.En tout cas si vous n’avez jamais vu cette série, jetez vous dessus !

Une réflexion au sujet de « Legend of Galactic Heroes (銀河英雄伝説) »

  1. Bonjour, Rentré récemment du Japon où j’ai vécu 11 ans (Tokyo), j’essaie de garder un lien quotidien avec ce pays en surfant sur la toile et en allant régulièrement regarder les blogs de celles et ceux qui y vivent ou qui en parlent au travers de leur passion. C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer une sorte de plateforme qui recenserait par catégories les blogs dont le thème central est le Japon. La création de mon blog étant encore très récente, les blogs présentés sont ridiculement peu nombreux par rapport au nombre existant mais je compte d’ici un mois approcher le nombre de 1000. Le but n’est pas de créer un annuaire exhaustif mais de regrouper les blogs susceptibles d’intéresser par centres d’intérêt. Chaque fois que j’entre un blog, je me permets de solliciter son auteur pour m’aider à la présentation. Je lui demande les choses suivantes : -une présentation (7-8 lignes maximum) de son blog. -Le nom d’utilisateur souhaité (pseudo du blog ou véritable nom) -La catégorie de classement souhaitée -Les thèmes de présentation à ajouter Pour avoir une idée plus précise de ce que je fais et un aperçu de la présentation de votre blog, je vous invite à vous rendre sur mon blog : http://annuaire-blogs-japon.over-blog.com/ Je vous remercie par avance de votre collaboration. Amitiés nippones. PS : si vous ne souhaitez pas que votre blog soit répertorié, merci de me le faire savoir. Vos suggestions, critiques et commentaires sont les bienvenus. N’hésitez pas !

Laisser un commentaire