Les chats japonais célèbres

ManekiNeko

Je ne sais pas si c’est une réalité, et je m’avance peut être en disant cela, mais j’ai l’impression que le chat occupe une place importante au Japon. Le chat typique japonais que l’on voit régulièrement est souvent blanc et parsemés de tâces noires et brunes, il s’agit en fait du chat Bobtail japonais qui est une race à part entière.
Mais j’avais envie de présenter quelques chats particuliers, célèbres qui se sont exposés dans divers domaines: vraie vie, traditions, animation, littérature, et même musique!Bien entendu le chat japonais le plus célèbre est celui que l’on trouve dans les devantures de tous les magasins japonais, à savoir le maneki-neko. Il s’agit d’une statue traditionelle en porcelaine représentant un chat levant la patte au niveau de l’oreille et amenant le bonheur à son possesseur. Si la patte gauche est levée, c’est pour attirer des clients; si c’est la droite, c’est pour amener la fortune et la chance.
J’en profite d’ailleurs pour faire un peu de publicité pour une petite boutique à Paris « Miyakidori » qui se consacre presque exclusivement à ces maneki-nekos. N’hésitez pas à y aller, en plus l’acceuil y est très sympathique.

Côté littérature, il y a un grand classique de Natsume Sôseki qui s’apelle Je suis un chat. On y suit le quotidien d’un jeune professeur de l’ère Meiji à travers les yeux d’un chat qu’il a receuilli. Ce dernier est plein d’esprit et d’humour et se moque régulièrement des agissements de son maître et de son entourage.

Je-suis-un-chat
Haruki Murakami est également passionné par les chats et ceux-ci ont souvent une place importante dans ses romans. C’est le cas par exemple dans Kafka sur le rivage, où l’on suit entre autres les pérégrinations de l’étrange vieil homme Nakata qui est capable de parler aux chats. C’est grâce à ce don qu’il s’est spécialisé dans la recherche des chats disparus, et lors d’une de ses recherches il va faire la découverte d’un surprenant personnage qui réserve un traitement très particulier à ces derniers, je n’en dis pas plus :)Dans le monde de l’animation le chat a fait l’objet d’un court-métrage du très talentueux Makoto Shinkai (Byousoku 5 centimeter, La tour au delà des nuages), qui montre la relation d’un chat male et de sa propriétaire. Encore une fois c’est vu à travers les yeux du chat. Ca s’appelle Kanojo to Kanojo no neko (Elle et son chat).Le chat occupe une très grande place aussi dans l’anime Aria, qu’il ne faut surtout pas rater. L’histoire se passe au 24e siècle sur la planète terraformée Aqua, ou une seconde Venise (Neo-Venezia) a été recréée. La ville compte plusieurs compagnies de gondoles et l’on y suit le quotidien paisible de plusieurs ondines qui découvrent cette ville extraordinaire et magique. Chaque compagnie est présidée par un chat, la compagnie Aria est présidée par un chat blanc un peu rondouillard et qui s’exprime par des « Poponyoooo!! ». La ville de Neo-Venezia est peuplée de nombreux chats qui sont souvent entourés de mystères et de magie et vivent dans une dimension un peu parallèle de celle des humains.

Le chat apparaît également dans certaines estampes comme par exemple « La grue et le gros chat »

GrueEtGrosChat

Il y a également certains chats bien réels cette fois qui sont de vrais stars sur internet, et dont chacune de leurs vidéos est vue plusieurs millions de fois. C’est le cas de Maru, un chat légèrement en surpois (encore un ^^) qui a une profonde passion pour les cartons.

Enfin il y a un clip de Meg où l’on voit une dizaine de chats qui sont invités à un diner avec chacun un poisson grillé dans l’assiette et un verre de lait, et qui se mettent à danser sur la table. Bon je l’avoue, c’est un prétexte pour passer un clip d’une artiste que j’aime bien ^^

Laisser un commentaire