J’ai testé le kendo

Ayant commencé des cours de kendo en septembre, il est grand temps de livrer mes premières impressions. Tout d’abord je tiens à préciser que je n’avais jamais fait d’arts martiaux auparavant et que je ne suis pas un grand sportif dans l’âme ;) Malgré tout j’avais envie de me lancer dans ce sport, sans doute influencé par l’anime Rurouni Kenshin, vu quelques mois avant.

Le premier cours m’a laissé une forte impression. La première partie du cours pour débutants consistait à se familiariser avec le shinai. Il s’agit d’une sorte de baton composé de 4 lattes de bambou et d’une ficelle appelée himu représentant le côté non tranchant du sabre. On nous a donc appris les mouvements et gestes de base. Après une heure de pratique on nous a introduit dans la salle où s’entrainaient les pratiquants confirmés, et là je dois avouer que j’ai été impressionné. Voir une cinquantaine de personnes en armure bouger, crier et se donner des coups de shinai, c’est assez spectaculaire la première fois. Ensuite j’ai enfin pu porter mes coups sur des personnes en armure, et ça c’est jouissif ^^

Les cours suivants se déroulent ensuite toujours de la même manière:
– 1 heure de pratique de katas (sortes de mouvements ultra codifiés entre un élève et un maitre)
– 1h/1h30 d’exercices où l’on porte ses coups sur un adversaire en armure (kote, men, do, tsuki…)

Seulement ce que je n’avais pas prévu, c’est qu’il fallait ensuite acheter un shinai à 50€, une tenue et une armure coûtant 700-800€ ! Sachant que le prix de l’abonnement annuel doit être aux alentours de 200€, il faut vraiment être sur de son coup et de vouloir continuer ce sport, ce qui n’était pas vraiment mon cas.
Ensuite ce que j’ai reproché aux profs, c’est d’avoir complètement occulté l’histoire, la philosophie et l’état d’esprit de ce sport. On doit faire des sortes de rituels en début et fin de cours, sans jamais savoir à quoi cela correspond. Assez frustrant … Je suis persuadé que cela ne serait pas occulté dans un cours au Japon.
Ensuite je trouve la pratique des katas très ennuyeuse et répétitive. Il s’agit d’apprendre par coeur des sortes de chorégraphies, et de les reproduire… La deuxième partie où l’on est plus libre de ses mouvements est bien plus intéressante à mon goût.
Bref pour toutes ces raisons, je pense que je ne vais pas continuer ce sport, même si certains côtés sont assez sympas.

En résume,
les +:

  • le côté défoulant de taper sur quelqu’un avec un shinai ^^
  • la classe absolue des tenues et armures

les -:

  • le prix de l’armure
  • les katas fastidieux à répéter
Pour les personnes qui souhaitent en savoir un peu plus sur le kendo, je recommande le manga Bambou Blade en cours de parution en France. Sinon il y a également l’anime Rurouni Kenshin, ou Peace Maker qui accordent une grande importance à la pratique du kendo.

Laisser un commentaire